Les grandes orgues de Ste-Gudule sous les feux de l'été

©DOC

Même s’il a été créé en 1959 par Jozef Sluys, organiste emblématique de la cathédrale des Saints Michel et Gudule pendant 40 ans, la nouvelle formule de ce festival d’orgue et de musique n’en est qu’à sa quatrième édition. Mais "Ars in cathedrali" draine déjà chaque été davantage de public, séduit par la qualité du programme et la puissance du répertoire dévolu aux grandes orgues.

Trois axes ont été privilégiés cette année. Le premier se devait de rendre hommage à l’inévitable Jean-Sébastien Bach, dont on commémore le 330e anniversaire de la naissance, et dont les inépuisables sonorités résonneront à plusieurs reprises sous les voûtes de la cathédrale. Bach sera d’ailleurs présent avec des œuvres de jeunesse dès le concert d’ouverture, ce 7 juillet, interprétées par Bart Jacobs, titulaire des orgues de la cathédrale, et accompagné par l’ensemble vocal Vox Luminus.

©DOC

Ce sera l’occasion de marquer d’emblée le deuxième choix du festival, qui veut souligner la complémentarité entre l’orgue et le chant choral. Le concert de clôture, le 25 août, aura à cet égard valeur d’apothéose. L’excellent Vlaams Radio Koor, accompagné par l’organiste de la cathédrale d’Anvers, Peter Van De Velde, défendra un programme Bach (évidemment!), mais aussi Mendelssohn, qui contribua, comme on sait, à la reconnaissance posthume du cantor de Leipzig.

Pour cette édition, le festival veut souligner la complémentarité entre l’orgue et le chant choral

Quant au troisième volet de la programmation, il fera la part belle à ce grand organiste français que fut Charles-Marie-Widor (1844-1937). Ce sera l’occasion d’apprécier l’organiste hollandais Ben Van Oosten, spécialiste du répertoire d’orgue symphonique français (18 août). Autre soliste très attendu, Sergio Militello, organiste de la cathédrale de Florence. Grand amateur du XXe symphonique italien, auquel il rendra hommage, il nous offrira dans la foulée une improvisation sur un thème grégorien. Quant au Russe, Sergey Tcherepanov, professeur au Conservatoire de Lübeck, il s’attaquera à la superbe Messe allemande. De Bach, eh oui… (28 juillet).

Dans ce programme de haut vol, le sympathique organiste Nico De Clerck s’adressera tout particulièrement aux familles, l’après-midi du 21 juillet, avec un programme d’"orgue rieur", qui déridera quelque peu Sainte-Gudule avec du swing et de la musique de films.

Ars in cathedrali Chaque mardi à 20h (sauf le 21/7 à 16h), jusqu’au 25 août. Rens.: 02/217.83.45 ou www.cathedralisbruxellensis.be

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés