Okamy ose tout

Gordon Delacroix (Okamy) ©Diego Crutzen

Après l’aventure de Recorders, groupe indie pop belge, le Bruxellois Gordon Delacroix s’est lancé dans le projet d’Okamy. Son album "The Apocalypse Is Underwhelming" sonne de manière particulièrement actuelle.

"'Okamy' signifie 'loup' en japonais. Il se fait que je suis passionné par la culture japonaise notamment par les films d’animation des studios Ghibli. C’est un nom qui sonne bien et qui collait à ma personnalité sociable." Avant cela, depuis 2012, Gordon Delacroix assurait la place de chanteur et de compositeur au sein du groupe Recorder qui avait eu un deal avec E.M.I., fait assez rare pour un groupe indépendant belge. "J’ai grandi autant avec Pink Floyd et Radiohead qu’avec Dr Dre. J’ai voulu rapprocher ces mondes opposés avec le projet d’Okamy et sortir de ma zone de confort." On retrouve dans cet album des codes urbains et des codes rock plus ouverts.

"Je suis passionné par la culture japonaise notamment par les films d’animation des studios Ghibli."
Gordon Delacroix (Okamy)
Auteur-compositeur-interprète bruxellois

Un clip canin et câlin

"The Apocalypse Is Underwhelming", titre de l’opus, est tout sauf un album linéaire. "Mon motto pour cet album était de tout oser." Gordon a fait à peu près seul tous les morceaux, de la guitare aux claviers en passant, bien sûr, par le chant. Et il a convié quelques guests comme la chanteuse Nina Kortekaas avec laquelle il interprète "So Wrong". Un titre pour lequel le Bruxellois a conçu un clip auquel ont participé des chiens de refuge. Depuis la sortie de ce clip, il y a quelques semaines, plusieurs de ces chiens ont ainsi pu être adoptés. Grand amoureux des chiens, Gordon a choisi de s’engager activement et de manière créative pour sauver ces animaux abandonnés.

Okamy, "So Wrong" (avec Nina Kortekaas)

Outre le projet Okamy, Gordon a collaboré avec Barry Wallace, du groupe écossais The Fratellis, pour deux téléfilms diffusés par la BBC. Et il compte bien avancer dans d’autres expériences avec le cinéma ou la télé. Lorsqu’on écoute le morceau final de son album, un long instrumental intitulé "Let Go", cette voie-là paraît plus qu’évidente.

Indie Pop

♥ ♥ ♥ ♥

"The Apocalypse Is Underwhelming"

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés