Porte ouverte aux plates-formes musicales en ligne

©RV DOC

La Parlement européen a adopté des dispositions facilitant la multiplication de plate-formes "Spotify, Made in Europe".

L'Europe aligne les droits d'auteur avec le phénomène des téléchargements en ligne. Le Parlement européen a ainsi adopté des dispositions qui devraient faciliter à terme l'octroi de licences pour l'utilisation d'œuvres musicales en ligne dans l'Union européenne. Conséquence: on pourrait voir se multiplier en Europe des plates-formes de musique en ligne telles que Spotify.

"Le vote d'aujourd'hui réaffirme que le droit d'auteur n'est pas un frein au développement en ligne, mais bien un atout", s'est réjouie la rapporteure pour le Parlement européen, Marielle Gallo.

Le texte adopté mardi -tant par les Pirates suédois que les conservateurs, a souligné la rapporteure- poursuit trois objectifs:

  • garantir l'exercice des droits des créateurs et des artistes en appliquant des règles de transparence et de gouvernance aux sociétés de gestion des droits d'auteur.
  • L'Union européenne devrait aussi passer d'environ 250 sociétés de gestion des droits d'auteur actuellement à sept ou huit dans le futur. "Cela permettra de négocier plus facilement des licences mondiales", a noté Mme Gallo.
  • Cette directive constitue enfin "une des pierres angulaires du marché intérieur numérique", selon les termes du commissaire européen au Marché intérieur Michel Barnier. "Elle facilitera l'entrée de petits fournisseurs innovants sur le marché européen. Elle contribuera aussi à une plus large diffusion et à un plus grand choix de l'offre de musique en ligne en Europe."
    Cela se traduira par la multiplication des plates-formes de musique en ligne à l'image de Spotify. "Si on donne à l'économie numérique la possibilité de créer ces plates-formes, c'est évident qu'il y aura une croissance énorme", a conclu Marielle Gallo.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés