Pourquoi tant de stars enregistrent en Belgique

Mélodique rimant avec bucolique, deux Flamands vont ouvrir leur studio d’enregistrement dans les Hautes Fagnes. Daan, Jef Neve et même Stromae sont déjà passés entre leurs mains.

Se mettre au vert pour mieux créer. C’est au pied de la lettre que les fondateurs de Daft Recording Studios ont pris l’antienne. Sur près de 11.000 m² de verdure, ils vont développer un complexe de studios d’enregistrement – le plus grand du Benelux – à Géromont, Malmedy. Le chantier a débuté il y a quelques jours et "La Manufacture de Malmedy" devrait être opérationnelle à l’automne 2016.

Daft Recording Studios qui opérait depuis 2008 à La Chapelle Studios, à Liège, a travaillé pour Stromae, Daan, Jef Neve, entre autres. Le matériel sera rapatrié à Malmedy, leurs studios seront mieux équipés et "la collection d’instruments et de matériel musical deviendra une des plus grandes collections de notre pays, voire d’Europe", estiment Stijn Verdonckt et Tine Blondeel.

Polyvalence

Pharrell Williams ou William Sheller, Lana Del Rey ou Booba, Luz Casal ou Mark Knopfler sont venus, au moins une fois, enregistrer dans un studio en Belgique. Et ce n'est qu'un infime fragment des listes impressionnantes des studios les plus connus que sont ICP StudiosDada et Synsound.

Pourquoi tant de succès? Pour le surréalisme et la bière? Non. Parce que c'est moins cher et qu'on sait y faire.

Quelques fortunes familiales se sont offert des studios d'enregistrement à la fin des années 70 et ont cassé les prix, en pratiquant des tarifs jusqu'à deux fois moins élevés qu'en France notamment. Du coup, tout le marché belge du secteur a dû s'aligner.

En outre, la protection sociale et les rétributions liées aux droits d'auteur sont moins élevées chez nous qu'en France, c'est donc plus intéressant pour les producteurs. Mais tout ça ne vaut que parce qu'il y a des compétences en Belgique qui sont loin d'avoir à rougir de la comparaison avec les voisins.

 

La vie des studios d’enregistrement est plutôt difficile ces derniers temps: la concurrence est forte, les prix à l’heure de location des studios sont bas, et les logiciels permettant de mixer chez soi viennent compléter la liste des calamités. La création de ce nouveau lieu va donc à contre-courant du mouvement d’ensemble. Mais la Manufacture de Malmedy multiplie les services aux musiciens. Ils pourront y louer des instruments et des équipements haut de gamme, presser des albums sur vinyles, tourner des clips vidéo, donner de petits concerts live, accéder à des espaces pour des sessions de préproduction et de répétitions.

©doc

Toutefois, la polyvalence dépasse le secteur musical. Daft Agency, deuxième pôle d’activités du site, est une agence de communication tant pour le marketing des marques que pour la com' en interne des entreprises. On pourra ainsi faire des team building à Géromont pour créer, réaliser et enregistrer sa chanson. Enfin, l’hébergement complète l’offre. Ardennes Lodge mettra à disposition la résidence de luxe de la Manufacture de Malmedy: 14 chambres soit pour des musiciens, soit pour des groupes ou des familles, ou encore pour des entreprises en séminaire.

L’investissement atteint 2,5 millions d’euros. Meusinvest et le Service public de Wallonie (SPW) sont de la partie. Ca, c’est pour la note. Pour les notes, il faut encore un peu de pelletage avant le jazz, empiler les blocs pour le rock et combler les opes pour la pop.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés