Prix Caecilia | Les 10 meilleurs classiques de l'année

Tradition respectée pour l’Union (toujours bilingue) de la presse musicale belge, qui vient d’attribuer ses Prix Caecilia aux dix meilleurs CD 2019. Choix éminemment subjectif parmi une trentaine de nominés où, fait inhabituel, les œuvres du XXe siècle se taillent une large partie des suffrages. Mais respectons la chronologie…

1. Le grand vainqueur baroque n’est autre que le lumineux et jouissif Vivaldi proposé par le jeune ensemble Jupiter, du luthiste Thomas Dunford et de la mezzo Léa Desandre (Alpha).

2. L’époque classique, elle, s’enrichit des sonates pour piano de Joseph Haydn servies avec toute la subtilité de Kristian Bezuidenhout, grand maître du pianoforte (Harmonia Mundi).

3. Piano encore avec Camille Saint-Saëns, dont les concertos pour piano 3, 4 et 5 s’offrent une  gravure de référence signée du jeune Français Alexandre Kantorow. Lequel n’a pas usurpé sa fabuleuse victoire au Concours Tchaïkowski 2019 (BIS).

4. Les célèbres "Liederkreis" et les "Kernerlieder" de Robert Schumann révèlent quant à eux de nouvelles couleurs avec Matthias Goerne et Leif Ove Andsnes, duo parfaitement accordé (Harmonia Mundi).

VIVALDI // 'Juditha triumphans, RV 644: Air Armatae face et anguibus' by Jupiter

5. Le "Faust" de Gounod de 1859, avec ses dialogues parlés (et non ses récitatifs de 1869), est l’incontestable événement lyrique de l’année, porté par Bernheim, Gens, Foster-Williams, et décapé par les Talens lyriques de Christophe Rousset, avec le Flemish Radio Choir (Palzetto Bru Zane).

6. On achèvera le XIXe siècle avec l’incontournable "Colorature" de notre merveilleuse Jodie Devos, qui aura légitimement raflé toutes les distinctions avec ce bouquet festif à la gloire d’Offenbach (Alpha).

7. Parmi les redécouvertes liées à l’occasion du centenaire de la naissance de Mieczyslaw Weinberg, ami de Chostakovich, se sont imposées les "Symphonies 2 & 21" célébrées par Gidon Kremer et le City of Birmingham Orchestra (Deutsche Grammophon).

"Quant au prix du Jeune Musicien de l’Année qui complète le palmarès, il a salué la violoniste Sylvia Huang, finaliste du Reine Elisabeth, et Prix Musiq’3 du Public."
Stéphane Renard
Critique musical à L'Echo

8. De Chostakovitch, justement, on ne manquera pas les "String Quartets 5 et 7", dans une admirable version du Quatuor Artemis, rejoint par Elisabeth Leonskaja pour un fascinant  Piano Quintet (Erato).

9. Accessit également pour l’opéra "Penthesilea" de Pascal Dusapin, créé à la Monnaie sous la direction de Franck Ollu (Cyprès).

10. Un podium qu’achève l’inattendu mais passionnant "Contemporary Clarinet Concertos" (Lindberg, Hartmann et Farjot), avec l’OPRL dirigé par Christian Arming (Fuga Libera).

Pascal Dusapin - Penthesilea

Trois nominés et une musicienne de l'année

Quant au prix du Jeune Musicien de l’Année qui complète le palmarès, il a salué la violoniste Sylvia Huang, finaliste du Reine Elisabeth, et Prix Musiq’3 du Public. (Relire notre portrait de la finaliste belge au Concours Reine Elisabeth 2019)

Si le jury s’arrête à 10 enregistrements, on allongera la liste pour notre part avec trois nominés: "La Morte della Ragione", fabuleux voyage d’Antonini et d’Il Giardino Armonico aux XVe et XVIe siècles (Alpha), le Strauss/Wagner de la jeune mais déjà  impressionnante soprano Lise Davidsen (Decca) ainsi que le DVD "Jakob Lenz", la sombre pièce de Rhim dans la magistrale mise en scène d’Andrea Breth (La Monnaie).

Faites votre choix!

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés