Purple Heart Parade, le futur du shoegaze se trouve à Manchester

©doc

"Desolation Angel", troisème EP du groupe, est une ode au shoegaze qui parvient à capturer l'essence du genre.

En matière de Shoegaze, il est difficile de trouver meilleur terreau que la fertile Angleterre. Si le genre a connu son apogée dans les années 90, porté par des groupes comme My Bloody Valentines, Slowdive ou Ride, les jeunes pousses commencent à se faire légion de l’autre côté de la Manche, et plus particulièrement au nord, où Manchester se trouve être le théâtre dans lequel sévissent les cinq membres de Purple Heart Parade.

Purple Heart Parade - Petrichor

"Desolation Angel", troisième EP de la formation, parvient à capturer en 5 titres l’essence même du genre. On y trouve l’épique et la mélancolie ("Petrichor"), les fluctuations de guitares acérées ("Sister Libra"), la légèreté et le céleste ("Red Rose County"), le tout sublimé par une touche de psyché et de Britpop (on jurerait voir Richard Ashcroft derrière le micro). Bref, une musique dont seule les Britanniques ont le secret.

Mais outre l’impressionnante cascade d’effets, ce disque est doté d’une grande portée fédératrice qui agit tel un hymne. Un moment que l’on souhaiterait savourer entre amis, lors de longues nuits à boire et à refaire le monde. Avec Purple Heart Parade, en boucle, en toile de fond.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect