Ronquières remet le son

©Ronquieres Festival

Une chouette affiche, un site qui en jette, une ambiance réputée conviviale, une météo prometteuse… Le Ronquières Festival devrait attirer pas mal de monde ce week-end, dont vous?

Le week-end s’annonce particulièrement chargé pour les aficionados des festivals musicaux. La 14e édition du festival Esperanzah!  s’est ouverte hier en même temps que la 29e édition du Suikerrock à Tirlement ainsi que les 41e Lokerse Festen qui se prolongeront jusqu’au week-end prochain, avec notamment Robert Plant, La muerte, Tom Jones, Status Quo et Chic. Mais à 13h20 ce samedi, sur les premières notes de Gonzo, s’ouvrira la quatrième édition du Ronquières Festival.

Une année de stabilisation, comme l’explique Gino Innocente, l’un des organisateurs de l’événement: "Nous avons connu une forte croissance depuis 2012: nous sommes passés de 12.000 festivaliers à 21.000 en 2013 et à 30.000 en 2014 (sold out les deux jours!). Comme nous avons agrandi le site, nous pourrions monter cette année à 16.500 festivaliers par jour. Mais c’est le maximum, nous souhaitons rester un festival à taille humaine. Beaucoup de familles viennent chez nous parce que le site est aéré, les gens ne se sentent pas oppressés. Le confort, l’accueil, l’ergonomie du site sont des points importants que nous avons cherché à optimiser encore, en ouvrant le camping dès le vendredi pour fluidifier le trafic, par exemple, en améliorant la qualité du son et la scène côté Bâbord, en augmentant le nombre de toilettes, en déplaçant les commerçants afin de faciliter les passages d’une scène à l’autre…"

©Ronquieres Festival

C’est en effet l’un des atouts de Ronquières, les festivaliers peuvent suivre tous les concerts programmés de part et d’autre du plan incliné. Parmi les têtes d’affiche, Charlie Winston, Brigitte, dEUS ce samedi, Kyo, Christophe Willem et Shaka Ponk ce dimanche. Mais il y aura aussi Great Mountain Fire, Alice On The Roof, BRNS, Balthazar, GrandGeorge, La Smala, Fréro Delavega… "On partage certains artistes avec d’autres festivals, mais on a notre propre identité et notre public, insiste l’organisateur. On est fiers de proposer le folk psyché progressif de Jacco Gardner, Shaka Ponk, Dotan qui était à l’affiche de Rock Werchter."

Outre ses 22 concerts programmés, le Ronquières Festival en chiffres, c’est aussi quelque 2.500 campeurs attendus (3.000 places disponibles) et environ 1.000 bénévoles par jour pour assurer l’accueil, la vente de tickets, la gestion des parkings, une partie du service aux bars, le montage et le démontage du site, l’aide en backstage… "Il y a beaucoup d’étudiants parmi ces bénévoles ainsi que pas mal de personnes de notre entourage qui se prêtent au jeu pour vivre un festival de l’intérieur. Beaucoup reviennent d’année en année. On essaie que l’ambiance amicale et conviviale qui caractérise le festival règne aussi au sein de l’équipe organisatrice. Tout comme on veille depuis le début à limiter l’empreinte écologique de l’événement. On plante des arbres à Madagascar pour compenser nos émissions de CO2, on multiplie les actions pour que le site ne ressemble jamais à un dépotoir, on a rejoint le mouvement des festivals éco-responsables et durables FestiWAPP en faveur d’une Wallonie Plus Propre. On n’agit pas à des fins marketing, ça fait vraiment partie de notre ADN." Comme la tour du plan incliné, haute de 150 mètres, que la majorité des artistes souhaitent, paraît-il, escalader pour découvrir la vue à 360 degrés.

Ronquières Festival, les 1er et 2/8, 38 euros par jour, 60 euros pour le pass deux jours, gratuit pour les moins de 12 ans. www.ronquieresfestival.be.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect