Thom Yorke en guerre contre Spotify

Le chanteur anglais veut défendre la cause des nouveaux artistes. ©AFP

Les albums solo du chanteur Thom Yorke ne sont plus disponibles en streaming sur Spotify. L'ancien chanteur du groupe Radiohead et le producteur Nigel Godrich ont décidé de se lancer en guerre contre les rémunérations "misérables" que le site accorde aux artistes.

"Spotify est mauvais pour la musique", déclarait Nigel Godrich, producteur de Radiohead, sur Twitter.

C'est donc un véritable combat contre Spotify que le chanteur Thom Yorke et Nigel Godrich ont lancé. Ils ont décidé de retirer l'album solo du chanteur, "The Eraser", ainsi que les musiques issues de leur projet commun, Atoms For Peace.

• Nouveaux artistes en danger

Leurs motivations: une rémunération beaucoup trop faible pour les musiciens.

Selon un article de numerama, Spotify paierait environ 5 centimes de dollar par chanson écoutée (0,038 euros).

Make no mistake new artists you discover on #Spotify will no get paid. meanwhile shareholders will shortly being rolling in it. Simples.— Thom Yorke (@thomyorke) July 14, 2013

Et pourtant faire de la musique coûte cher.

C'est justement ce que dénonce Thom Yorke sur Twitter. "Certains albums peuvent être faits sur un ordinateur, mais d'autres ont besoin de musiciens et de techniciens qualifiés. Ces choses-là coûtent cher."

Il insiste en utilisant l'exemple de Pink Floyd, dont le catalogue vient à peine d'être rajouté à Spotify. Selon lui, des groupes comme celui-ci n'ont rien à perdre avec Spotify.

En revanche, "si les gens avaient écouté de la musique via Spotify en 1973 plutôt que d'acheter des disques, je ne pense pas que Dark Side Of the Moon aurait été fait. Il aurait coûté trop cher", ajoute-t-il, toujours sur Twitter.

• Un projet à long terme

Selon les propos rapportés par Les inRocKs, Spotify s'est défendu en affirmant qu'il n'en était qu'aux premières étapes d'un projet de long terme. 

Selon la plateforme, les effets positifs sur les nouveaux artistes et la musique seraient déjà visibles.

"Nous avons déjà payé 500 millions de dollars aux ayants droit jusqu'à présent et d'ici la fin de l'année, ce chiffre aura atteint un milliard de dollars. Beaucoup de cet argent est investi pour nourrir de nouveaux talents et produire de nouveaux groupes", a déclaré le site internet.

Un extrait de ce que vous ne pourrez plus écouter sur Spotify :

Atoms For Peace - Ingenue

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés