Publicité
Publicité
interview

Tintin et la musique | Notes en stock

Philippe Goddin devant l’une des six fresques installées dans la ville de Saint-Nazaire reproduisant chacune une vignette de l’album "Les Sept Boules de Cristal". ©doc

Hergé a parsemé les albums de Tintin d’airs d’opéras et de chansons populaires. Sophie Karthäuser (soprano), Xavier Locus (piano), Kamil Ben Hsain Lachiri (baryton) et Jean-Luc Votano (clarinette) leur redonnent vie au festival Classissimo. En avant-première, les commentaires éclairés de Philippe Goddin, tintinologue émérite.

"Il n’y a pas que la Castafiore, mille sabords!", aurait pu s’énerver Haddock, lui qui poussa la chansonnette dans quelques bulles. Lui et tant d’autres… Car Hergé, toujours très documenté, a truffé l’univers de Tintin d’emprunts musicaux en tout genre. Nombre d’entre eux vont revivre, interprétés par des artistes de haut vol, le temps d’une soirée festive, animée par notre consœur Martine Mergeay (Musiq3) et Philippe Goddin. Auteur d’innombrables livres de référence sur Hergé, il lève déjà un coin du rideau sur un rendez-vous peu banal.

Quel était le rapport d’Hergé avec la musique?

Elle faisait partie de son cadre de vie. Il était ouvert à tout. Il appréciait notamment le jazz, mais a toujours regretté de ne pas avoir reçu une vraie éducation musicale au collège. Cela dit, il a beaucoup chanté chez les scouts. Et puis, n’oublions pas les réunions familiales au cours desquelles, à l’époque, tout le monde chantait. Son père et son oncle, qui étaient jumeaux et que l’on retrouve dans les Dupondt, s’en donnaient, paraît-il, à cœur joie…

"Les références musicales que l’on trouve dans 'Tintin' traduisent aussi bien des réminiscences de la jeunesse d’Hergé que ses goûts d’adulte. "
Philippe Goddin
Critique littéraire et tintinologue

Est-il exact que le personnage de la Castafiore est issu ce contexte?

C’est en tout cas ce qu’Hergé racontait: tout petit, il avait été effrayé par la prestation d’une relation de ses parents, éprise de bel canto et dotée d’une voix impressionnante. De ce "traumatisme" serait née plus tard la Castafiore: comme quoi l’humour permet de régler des comptes! Les références musicales que l’on trouve dans "Tintin" traduisent aussi bien des réminiscences de la jeunesse d’Hergé que ses goûts d’adulte. Ainsi, le nom du capitaine Haddock, qui apparaît dans "Le Crabe aux pinces d’or" en 1941, vient du titre du film "Le capitaine Craddock", dont Haddock entonne dans le récit la chanson "Les gars de la marine". C’est un film musical de divertissement qu’Hergé a vu et dont le disque 78 tours figurait dans sa discothèque.

Comment avez-vous élaboré le programme, sachant que les références musicales, évidentes ou pas, sont nombreuses chez Hergé?

Nos choix reflètent la diversité propre aux albums de Tintin. Nous allons commencer avec "La Pie voleuse" de Rossini, que la Castafiore a chantée à la Scala de Milan. Dans "Le Trésor de Rackham le Rouge", on a retenu "Ninon, je vous aime", une valse sur un air de Franz Lehar, qui a dû caresser, si pas casser, l’oreille d’Hergé pendant son enfance. Nous ne pouvions pas manquer l’air du toréador, dans la "Carmen" de Bizet, fredonné par le gardien dans "L’Oreille cassée". Pas plus que "De l’art, splendeur immortelle", du "Benvenuto Cellini" d’Eugène Diaz, ou "Sur la mer calmée", de "Madame Butterfly", tous deux entonnés par Philémon Siclone dans "Les Cigares du Pharaon".

"L’œuvre d’Hergé a paradoxalement atteint une dimension intemporelle et universelle."
Philippe Goddin
Critique littéraire et tintinologue

Hergé ne s’est cependant pas inspiré que de l’opéra…

Loin s’en faut! Il aimait ce qui swinguait, et notamment les chansons de Charles Trenet. "Boum" devient, dans la bouche des Dupondt dans "L’Or noir", une publicité pour la dépanneuse Simoun "quand votre moteur fait boum". Mais là où la reprise est particulièrement à propos, c’est dans "Le Temple du Soleil". Tintin et ses compagnons échappent au bûcher grâce à une éclipse, ce qui permet à Haddock d’entonner "Le soleil a rendez-vous avec la lune"… Le même Haddock, dans "On a marché sur la Lune", remonte le moral de l’équipage de la fusée, qui craint de manquer d’oxygène en demandant de la musique au centre spatial qui envoie… "Avant de mourir", une pièce de Georges Boulanger de 1926. Mais Hergé a aussi truffé ses récits de rengaines et de chansons populaires, à peine esquissées: "Nous irons à Valparaiso", "Ron ron macaron", "Les montagnards sont là", la liste est longue…

On vend toujours chaque année plusieurs millions d’albums de Tintin. Qu’est-ce qui explique selon vous ce succès inégalé?

Inscrite dans son siècle, l’œuvre d’Hergé a paradoxalement atteint une dimension intemporelle et universelle. Tintin a vu le jour en 1929 et son dernier album est paru en 1976. Il nous a baladés à travers différentes époques en allant au contact des autres et en s’enrichissant progressivement sur le plan humain. Le matamore des premiers épisodes est devenu un modèle de vertu. Il a traversé son siècle sans qu’on l’ait vu vieillir. Mieux: ses amis et lui continuent de nous amuser.

"Tintin et la musique", le 6 août à 20h au Théâtre royal du Parc à Bruxelles. Plus d’infos sur classissimo.brussels.

Classissimo, fort en thèmes

Pour sa 15e édition, le festival bruxellois Classissimo, qui se déroule dans l’écrin du Théâtre royal du Parc, a privilégié des soirées thématiques. Outre "Tintin et la musique", on épinglera "Le cinéma en musique" avec la pianiste Eliane Reyes (5/8), une "Soirée cabaret" avec Marc Danval et la soprano Julie Mossay (7/8) ainsi qu’une "Soirée à l’opéra" avec le flûtiste Marc Grauwels et I Virtuosi (10/8). L’Ensemble Mendelssohn de Daniel Rubenstein proposera, lui, la Neuvième de Beethoven en version pour septuor à cordes, voix, orgue et percussion (11/8). Quant au "Rêve d’une Reine", il réunira autour de Jean-Claude Vanden Eynden de jeunes solistes de la chapelle dans des œuvres de Fauré, Saint-Saëns et Ysaÿe (12/8).

Festival du 5 au 13/8. Plus d’infos sur classissimo.brussels.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés