Typh Barrow: "Ma soupape, c'est la méditation et les balades en forêt"

Pour aller à la rencontre de Gulaan, star kanak, Typh a traversé le globe. Et ramené des couleurs de Nouvelle-Calédonie… ©Francois Leboutte

Nommée parmi les meilleures artistes féminines aux Décibels Music Awards 2020, Typh Barrow sort "Aloha", son 2e album. De la soul, du blues, du folk avec une touche exotique...

On saura le 19 février, qui d’Angèle, Alice On The Roof, Claire Laffut et Typh Barrow remportera le Décibel Music Award de l’artiste féminine solo. D’ici-là, le public aura découvert son nouvel album ce qui pourrait la mettre dans une position avantageuse par rapport à ses concurrentes dont les derniers disques datent, eux, de 2018… Toujours très indépendante, Typh Barrow n’est pas signée sur un grand label mais sur celui qu’elle a fondé avec son producteur-manager François Leboutte. Le même qui lui a proposé de tester les nouveaux morceaux sur le public durant les concerts qu’elle a livrés l’an passé. Ce public, du Cirque Royal comme du Forum de Liège, a pu également participer aux chœurs qu’on entend sur l’album.

Typh Barrow - Doesn't Really Matter

"J’ai toujours du mal avec les catégories car j’écoute de tout depuis longtemps."
Typh Barrow
Chanteuse

La réelle nouveauté d'"Aloha" tient dans la présence de la star de Nouvelle-Calédonie, Gulaan, sur le morceau qui donne son titre à l’album et de Jasper Steverlinck, ex-chanteur du groupe Arid, sur la ballade pop "The Gift". "Je trouve leur talent extraordinaire", dit Typh. Elle a découvert le premier par le truchement de The Voice et connaît le second car elle est fan d’Arid. Si elle n’a pas songé à un duo avec une artiste féminine, c’est parce qu’il en existait déjà sur "Raw" – avec BJ Scott – et qu’elle avoue ne pas trop penser en termes de genres. Typh estime que Jasper possède la plus belle voix masculine de Belgique. Rien que ça. Sinon, on retrouve les penchants de la chanteuse pour la pop, le blues, le r’n’b et le folk. Elle dit avoir creusé plus loin dans le blues et il en est de remarquables sur l’album. "J’ai toujours du mal avec les catégories car j’écoute de tout depuis longtemps."

"Aloha". Typh Barrow. Doo Wap Records. Note: 4/5. ©doc

Pour aller à la rencontre de Gulaan, star kanak, Typh a traversé une partie du globe. En Nouvelle-Calédonie, la chanteuse a vécu en pleine couleur locale et a même donné quelques concerts. Elle en a même profité pour réaliser les visuels accompagnant son disque.

Pendant qu’on parle de visuels, Typh prend une photo de mon carnet de notes pour sa story sur Instagram… Un réseau social sur lequel elle ne publie jamais aucune photo privée. Il est vrai que, depuis deux ans, Typh est extrêmement absorbée par sa carrière artistique. "Je me déconnecte rarement du boulot. Ma soupape, c’est la méditation et les balades en forêt. Les deux années qui se sont écoulées furent intenses. Et je n’avais pas spécialement envie de me reposer. Au contraire, je me sentais portée."

Typh Barrow and Jasper Steverlinck - The Absence


Pas de haters sur les réseaux

Compte-t-elle donner des concerts en Flandre et à l’étranger? "J’aimerais bien. C’est à l’étude en tout cas." Peut-être que son duo avec Steverlinck lui ouvrira quelques portes chez nos voisins flamands? En tous les cas, ses concerts prévus à Bruxelles et en Wallonie, à peine annoncés, sont sold-out. Elle a hâte de revivre l’ambiance des festivals d’été. Star à l’intérieur de ses propres frontières, Typh semble bien vivre sa notoriété. Et la relativise. "On est en Belgique, les gens sont globalement positifs et gentils. Je n’ai aucun commentaire de haine sur les réseaux sociaux."

Typh Barrow - Replace


Typh, qui continue à chanter en anglais, ne projette pas, pour l’instant, de chansons en français. "Je ne suis pas fermée à ça. Je ne sais pas comment les choses évolueront. Peut-être qu’un jour, un auteur m’écrira un morceau en français auquel je ne pourrai pas résister? Moi, je ne me sens pas à même d’écrire en français, langue que je trouve plus impitoyable que l’anglais."

En concert le 2/5 au Palais des Beaux-Arts de Charleroi, les 7, 8 et 9/5 au Forum de Liège, les 15 et 16/5 au Cirque Royal à Bruxelles.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect