Un baby-sitter appelé Snoop Dogg

De "Doggystyle" à "From Crook to Cook", Snoop Dogg s’était surtout illustré jusqu’ici au rayon bonne chère. ©Getty Images

Le rappeur de la West Coast s’est multiplié, ces derniers temps. Après le livre de cuisine, voilà l’album de berceuses. "Snoop" s’adresse désormais aussi aux tout petits. Étonnant, non?

Il s’était déjà rappelé à notre bon souvenir en août passé, avec un 17e album intitulé "I wanna thank me". Snoop Dogg, comme tout entertainer qui se respecte, continue à développer ses talents d’entrepreneur dans d’autres domaines. Après les investissements via sa boîte de capital-risque ou encore la cuisine, le rappeur californien boucle son année avec un disque… pour enfants. La solution idéale aux problèmes de progéniture turbulente!

La galette en question sortie il y a quelques jours s’intitule, elle, "Rockabye Baby! Lullaby Renditions of Snoop Dogg". Elle compile quelques-uns de ses tubes, de "Gin and Juice" à "Lay low" et "What’s my Name" en passant par "Drop it like it’s hot" et "Beautiful" commis en leur temps avec Pharrell. Mais dans des versions instrumentales, évidemment, plus proches de la berceuse que de la bombe de dance floor. Xylophone jouet au programme!

Gin & Juice - Lullaby Renditions of Snoop Dogg - Rockabye Baby!

Aussi originale qu’elle puisse paraître, l’idée n’est cependant pas tout à fait neuve. Rockabye Baby!, qui sort ce disque, s’en est d’ailleurs fait une spécialité. "The label makes rock music baby-friendly and kids music adult-friendly", peut-on ainsi lire sur la carte de visite de cette boîte. Si concocter un album suffisamment doux pour plaire aux bébés endormis n’est pas une sinécure, ces Californiens-là ont sorti à ce jour près de 90 titres dans leur série des Rock Lullabies. On y trouve entre autres du Bob Marley, du Coldplay, Adele, Katy Perry, Johnny Cash ou encore les Beatles ainsi que diverses compiles thématiques. Quant aux gros clients du secteur urbain, ils s’appellent notamment Kanye West, Drake, Eminem ou Beastie Boys. Convertir "Fight for your Right" et "Sabotage" en berceuses relève de la transmutation du plomb en or, mais ils l’ont fait!

Hotline Bling - Drake

À table!

Nombreux sont ceux qui admettront qu’en matière de rap, américain en l’occurrence, les années 1990 font office d’âge d’or. C’est en effet la décennie des De La Soul, Wu-Tang Clan, Fugees (dont Lauryn Hill s’échappera en solo avec "The Miseducation"), Beastie Boys ou encore, A Tribe Called Quest. Sur la côte Est règnent les Nas, Jay Z et Notorious B.I.G. À l’autre bout des États-Unis, sur la côte Ouest, place aux 2Pac, Ice Cube, Dr. Dre (dont "The Chronic" va devenir une référence du genre) et, bien sûr, Snoop Dogg.

"Lullaby Renditions of Snoop Dogg"

Note: 3/5

De Snoop Dogg. Rockabye Baby Music

Pour l’état civil, notre homme s’appelle Calvin Cordozar Broadus, Jr. Il voit le jour le 20 octobre 1971 à Long Beach en Californie. C’est en 1993 que sort son premier album studio, "Doggystyle", sur Death Row, le label fondé deux ans plus tôt par Dr. Dre et Suge Knight (qui purge actuellement une peine de 28 ans de prison pour meurtre). D’emblée, on fait fort chez Death Row, où s’enchaînent "The Chronic", "Doggystyle", "Dogg Food" (signé Tha Dogg Pound) et "All Eyez on me" (2Pac). Que des numéros 1 dans les charts US. Que des albums de platine ou de diamant!

Mais revenons-en à "Doggystyle", brillamment produit par le même Dr. Dre… Sous ce titre évoquant la position sexuelle classique depuis la nuit des temps se nichent 13 titres constituant un "all time classic" de ce qu’on a appelé le gangsta rap. Un album essentiel donc, aux mélodies et aux chœurs imparables, mais surtout, qui n’a pas pris l’ombre d’une ride malgré les années. Depuis, celui qui fut "Huggy les bons tuyaux" dans l’adaptation au ciné de "Starsky & Hutch" (par Todd Phillips en 2004), s’est donc multiplié, entre bonnes œuvres et entreprises commerciales. "Leafs by Snoop", sa propre marque de cannabis, est ainsi liée depuis un petit moment avec les Canadiens de Canopy Growth, la plus grande entreprise de culture de cannabis (à usage médical) au monde.

Snoop Dogg - Gin & Juice

Soul food et smoothie

Et puis, comme son compatriote Action Bronson ou le Français Seth Gueko, Snoop Dogg s’y connaît aussi au rayon bonne chère. La preuve par ce bouquin de recettes proposé en version originale sous le titre de "From Crook to Cook". La traduction française est parue fin octobre aux éditions Solar, sous un titre tout aussi approprié: "Ça fume en Cuisine". On y trouve "les 65 recettes cultes du roi du gangsta rap", des plus traditionnelles (pizzas, quesadillas et hot dogs) aux plus "soul food" en passant par le homard thermidor, les "bow wow brownies" et quelques cocktails. Ou des choses étonnamment saines telles ce smoothie à base d’épinards frais, de banane, d’orange et d’eau de coco. Pour se remettre des réveillons…

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés