Un opus ensoleillé et caliente

Couverture du nouvel album de Lisza, "Charango"

Aux rythmes latinos, Lisza nous livre un deuxième album dans lequel elle exploite ses racines sud-américaines.

Pour ce deuxième album, la Bruxelloise Lisza a puisé dans les rythmes latinos, du reggaeton à la bossa. On nous dit qu’elle possède des racines sud-américaines. Et c’est la première fois qu’elle exploite autant ses roots. Cet album correspond parfaitement à la période ensoleillée et caliente. Intitulé "Charango", du nom d’une petite guitare andine, l’opus se décline en trois langues: français, espagnol et brésilien. Surtout les deux premières. Les rythmes sont, bien entendu, joyeux, avec ici et là une pointe de "saudade", la mélancolie façon carioca.

"Daddy", Lisza

Lisza, la voix et les idées claires, a réalisé cet album avec son compagnon Vincent Liben. Quand elle chante qu’elle n’aime pas les vacances à la montagne, on ne peut s’empêcher de sourire. Elle dédie un morceau à son père trop tôt disparu qu’elle surnomme "Papa Soleil". Une belle surprise dans l’univers de la pop belge habituellement moins multicolore.

Pop

☻ ☻ ☻ ☺ ☺

"Charango"

Lisza
Animalé

En concert le 23 septembre à l’AB, le 24 octobre au Prince Club de Rosières, le 19 novembre au W-hall à Woluwé-St Lambert et le 25 novembre au Reflektor à Liège.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés