chronique

Une nouvelle ère pour le "Mithra Jazz à Liège"

Dès ce mardi 10 mai s’ouvre le festival "Mithra Jazz à Liège". Un événement pour les amateurs de jazz en Cité ardente.

En 2014, le festival "Jazz à Liège" changeait de nom – sponsor oblige –, mais rassurait ses fidèles: la philosophie ne changera pas. Et le programme des deux dernières éditions l’a bien prouvé: l’excellente programmation comptait de grandes pointures belges et internationales. Un bémol peut-être à l’heure des bilans? La foule n’était plus au rendez-vous depuis quelques éditions. C’est ce qui a certainement poussé les organisateurs a changé une fois encore… non plus de nom mais bien de lieu.

Depuis de nombreuses années, en effet, le "jazz à Liège" occupait les superbes installations du Palais des Congrès. Aujourd’hui, cette nouvelle édition pose ses valises dans le centre de Liège, au départ de la place Neujean. L’endroit, qui vient d’être profondément aménagé après plusieurs années de travaux, est devenu un nouveau poumon culturel pour Liège. La Cité miroir, le Reflektor et le cinéma Sauvenière se partagent l’espace et une programmation de qualité. Sur cette même place, les organisateurs y installeront le quartier général tandis que les concerts se dérouleront dans 8 lieux différents, dont le Forum, le Théâtre de Liège, le Reflektor, la Cité Miroir ou encore la salle Académique de l’Université de Liège.

Avec une telle organisation, on ne peut donc douter que l’objectif premier du festival: "jazz pour tous à Liège" sera très certainement atteint. Autre nouveauté, et non des moindres, la durée du festival qui passe de trois à cinq jour et débutera donc ce mardi.

45 concerts

©RV DOC

Le programme de cette nouvelle édition du "Mithra Jazz à Liège" compte près de 45 concerts, avec en tête d’affiche le pianiste Brad Mehldau et St-Germain. Et si cette édition est dédiée principalement au piano, la programmation dans son ensemble propose plusieurs styles très différents, des incontournables Aka moon ou Lee Fields, en passant par la nouvelle et talentueuse génération, avec Jean-Paul Estiévenart trio. Des concerts de grande qualité donc, qui n’intéresseront pas seulement les initiés.

Une édition dédiée au piano, mais qui propose des styles très différents; des incontournables à la nouvelle génération.

Côté chiffre, cette 26e édition a de grandes ambitions: ce n’est pas moins de 15.000 spectateurs qui sont attendus pendant ces cinq jours. Un objectif que les organisateurs ont rendu réaliste grâce notamment aux coûts des entrées. Le pass pour l’ensemble du festival ne coûte que 120 euros et les premiers prix pour certains concerts sont à 5 euros. Un bel effort pour une organisation qui ne dépend pas uniquement du sponsoring public ou privé.

En outre, s’il apparaît que le "Mithra Jazz à Liège" entre dans une nouvelle ère avec cette édition 2016, celle-ci sera aussi marquée par le décès en septembre dernier d’un de ses créateurs, Jean-Marie Peterken, à qui évidemment est dédié ce nouveau festival.

"Mithra Jazz à Liège", du 10 au 14 mai Place Neujean, 4000 Liège www.jazzaliege.be.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés