Publicité

Volta électrise la scène alternative de Bruxelles

CityGate à Anderlecht ©(c) Entrakt

Moins d’un mois après son inauguration, Volta, un nouveau centre de musique, situé dans le Studio CityGate, à Anderlecht, relance ses activités avec le Festival SON/TON, les 19 et 20 octobre. Affiche internationale avec, notamment, Jozef Van Wissem et Oliver Coates.

>SON/TON Festival au Volta: les 19 et 20/10, rue des Goujons, 152, 1070 Bruxelles. 02/203.23.00

Si certains parlaient de Volta comme d’un lieu qui pallierait le manque de lieux alternatifs à Bruxelles, à la suite des hypothétiques fermetures du Barlok (page Facebook) et du Magasin 4, Arne Huysmans, l’un des jeunes fondateurs de cette ASBL, inaugurée le 21 septembre dernier, préfère insister sur son identité propre. Volta est avant tout un centre de musique qui a pour objectif de soutenir les "jeunes musiciens qui sont en train de grandir à Bruxelles" en s’inspirant plus du Musicodrome de Hasselt que du Recyclart de Bruxelles.

CityGate à Anderlecht ©(c) Entrakt

Les groupes qui ont pris trop d’ampleur pour jouer dans les bars mais qui ne sont pas encore au niveau des salles de concerts auraient donc trouvé une terre d’accueil. Dans ce décor post-industriel où les imposants murs de briques soutiennent un plafond défraîchi et où un skate-park flambant neuf côtoie un potager, se sont donc installés une salle des fêtes, des salles de cours et 12 studios de musique qui seront partagés entre artistes résidents déjà reconnus (Ulysse ou Robbing Millions, par exemple) et artistes émergents.

Robbing Millions - "Dinosaur"

Écosystème

L’objectif est triple: rendre accessibles des studios d’enregistrement, dispenser des cours et workshops musicaux, et donner des concerts. Tout cela dans un cadre où se rencontrent différentes associations s’occupant de skate-parks, de potagers communs et d’ateliers de bois. Une rencontre qui n’est pas forcément due au hasard puisque, comme l’annonce le site web CityGate, les projets proposés sont finement analysés pour voir s’ils conviennent à la "ligne éditoriale" de ce hotspot culturel, social et créatif, temporairement installé dans cette ancienne usine de 22.000 mètres carrés, située rue des Goujons, où citydev.brussels, la Société de développement pour la Région de Bruxelles-Capitale (SDRB), projette à terme de réaliser un grand projet pour redynamiser le quartier.

L’objectif est triple: rendre accessibles des studios d’enregistrement, dispenser des cours et workshops musicaux, et donner des concerts.

Dans les sous-sols du Volta, les batteries et les guitares chauffent déjà, mais l’ASBL doit encore passer par un crowdfunding pour finaliser les travaux d’aménagement et proposer des studios dignes de ce nom. Pour les concerts, en revanche, l’activité a déjà pleinement commencé avec une soirée d’ouverture, le 21 septembre dernier, alignant déjà des groupes jeunes, entraînants et éclectiques, nous faisant passer d’une musique hip-hop/groove à du rock plus expérimental.

Jozef van Wissem, qui a participé à la BO d'"Only Lovers Left Alive", sera de la partie. ©Hollandse Hoogte / Hans van den Bogaard

Avec le SON/TON festival, ces 19 et 20 octobre, présenté comme "un festival de musique qui cherche les limites de sa discipline", on verra arriver des artistes d’envergure internationale comme Jozef Van Wissem (photo ci-dessus), connu pour sa géniale participation à la BO d’"Only Lovers Left Alive", de Jim Jarmusch, mais aussi Oliver Coates, qui a accompagné au violoncelle Radiohead puis Thom Yorke, en 2017 et 2018. Des groupes plus jeunes seront aussi présents, comme les danois "Girls in Airports" ou l’autrichien "Infinite Palace" et son étonnante (mais très bonne) pop électronique.

Oliver Coates - "Charlev"

Mixité problématique

CityGate à Anderlecht ©(c) Entrakt

Si ce festival se montre prometteur aux oreilles des noctambules initiés, la politique d’occupation précaire et de redynamisation de quartier pose néanmoins toujours question. Arne Huysmans, qui se bat pour monter Volta, l’admet lui-même en pointant une barre de HLM voisine: "Les gens qui habitent-là ne vont pas venir se payer une bière à 2 euros pour écouter notre musique". Lucide, il regrette ce décalage, mais attend un rendez-vous avec Move-It Kanal, une association s’occupant du rapport à la culture des jeunes de la zone Canal (qui n’est pas exactement dans le voisinage), pour construire ce lien social et attirer les jeunes de tous horizons dans son nouvel antre créatif.

SON/TON Festival au Volta: les 19 et 20/10, rue des Goujons, 152, 1070 Bruxelles (GOOGLE MAP). 02/203.23.00

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés