Votre été des festivals, entre versions mini et efforts maxi

Ici, au festival de Skanderborg, au Danemark. ©BELGAIMAGE

Pour Dour, les Ardentes, Couleur Café, Werchter et peut-être Tomorrowland, l’été 2021 ressemblera à celui de 2020. Mais il y a aussi une floppée de festivals qui résistent et veulent enchanter l'été. Analyse et rendez-vous...

Un «petit Esperanzah» (les 31 juillet et 1er août), un Roots & Roses décalé aux 23, 24 et 25 juillet (avec Black Box Revelation et Romano Nervoso pour la soirée d’ouverture, et la violoncelliste Leyla McCalla en guest américaine), des Solidarités remplacées à Namur par des Nuits Solidaires (du 26 au 29 août), des Nuits Botanique ainsi que le Mithra Jazz liégeois reportés à septembre et des Aralunaires (normalement) à plus tard encore, pas de Brussels Summer Festival mais une succession de concerts dans le cadre nouveau de l’Arena 5 sur le plateau du Heysel pour compenser un peu le manque de musique dans la capitale: le paysage des festivals côté francophone apparaît tout chamboulé.

Question pour un ticket boisson: le public est-il définitivement en manque, après tout ce temps? On le croirait, au vu de ce qu’annonçait il y a peu le Pukkelpop: trois heures à peine après l’ouverture des préventes pour le grand raout limbourgeois, 70% des «combi tickets» avaient déjà trouvé acquéreurs. Et tout ça alors que le festival, qui aura lieu du 19 au 22 août, n’a encore rien dévoilé de son affiche! Tempérons cependant, notamment dans la mesure où, au «Pukkel», on a beaucoup communiqué sur le fait qu’on pourrait fonctionner à l’ancienne et qu’après tout, on ne sait pas combien de combis ont initialement été mis en vente...

70% des «combi tickets» auraient déjà trouvé acquéreurs. Et tout ça alors que le festival, qui aura lieu du 19 au 22 août, n’a encore rien dévoilé de son affiche!

«Nous, nous avons bien vendu dans les premières heures», dit Fred Maréchal à propos du Roots & Roses à Lessines, «ensuite, ça s’est calmé. Et là, nous ne vendons pas en proportion du fait que nous sommes les seuls à faire quelque chose. Les lieux rouvrent, les activités reprennent, mais c’est comme si les gens avaient la tête à autre chose, comme si les habitudes d’aller au spectacle s’étaient désagrégées... Nous avons évidemment les fidèles, qui achètent presque comme si c’était un acte militant, de défense, mais c’est le complément de ce noyau dur qui fait le succès d’un festival. C’est cette partie autour du noyau dur qu’il faudra reconstruire solidement. Et ici, nous devrons nous battre jusqu’au bout pour vendre ces places!»

roots & roses festival-lessines, belgium

À cet égard, le Ronquières Festival devrait également servir de test pour les professionnels du secteur. Dixit les organisateurs: «Nous avons décidé de relever le challenge de vous présenter dès cet été une édition du festival comme vous l'avez toujours connu mais en respectant scrupuleusement les mesures préconisées par les autorités (test PCR ou vaccination) afin de garantir la sécurité de nos festivaliers! Imaginez ces 14 et 15 août sans masque, sans distanciation et sans limitation du nombre de festivaliers et surtout avec une affiche qui n'a rien à envier à celles des précédentes éditions!»

À l'ancienne

Comme le souligne Fred Maréchal: «C’est un festival qui va fonctionner à l’ancienne, qui annonce une affiche plutôt dans la norme de ce qu’il proposait avant (Roméo Elvis, Sharko, La Femme, Aaron, Aurel, entre autres cette année, NDLR), avec 60% d’artistes FWB... Si Ronquières ne fonctionne pas aussi bien qu’avant, alors il y a un souci. Et je leur souhaite vraiment que ça fonctionne!» S’il peut avoir lieu: les autorités communales se prononceront sur sa tenue mardi prochain...

Vos rendez-vous de l'été

2-4/7 Pshitt 2 Graffiti Festival à Namur
La capitale wallonne vient d’intégrer la plateforme «Street Art Cities» qui propose des balades urbaines virtuelles, à la chasse aux œuvres. Avec cette deuxième édition du festival, musique incluse et à vivre en live, elle devrait l’enrichir d’une cinquantaine de fresques dans le quartier Asty-Moulin, signées par des artistes d’ici et d’ailleurs. S.D.

9/7 Claire Laffut à La Semo
Le nouvel album de la plus douée des artistes namuroises sortira le 3 septembre. On en connaît déjà le titre, «Bleu». En guise de prélude, Claire Laffut nous a déjà offert un single «Hiroshima», très inspiré par le film «Hiroshima mon amour». On a hâte de la revoir sur scène et de découvrir ses nouveaux morceaux conçus, entre autres, avec Gaspard Murphy. J. L.

18/7 Walden Festival
Nouveau rendez-vous festif à l’initiative du KlaraFestival, qui compte désormais investir chaque année le Parc Léopold pour une journée de concerts «courts, décontractés et tous publics». Au menu, classique, contemporain, jazz, musique du monde… Avec Oxalys, Bojan Z, Stephan Ginsburg, Karim Baggili, Echo Collective,… St.R.

20-25/7 Typh Barrow aux «Belgofolies» de Spa
Sorti juste avant la pandémie, l’album «Aloha» de Typh Barrow a cartonné dans les charts du royaume. Elle lui a donné une suite live. Typh Barrow en concert, cela ne se rate pas. Et elle ne va pas se gêner pour truster le maximum d’attention dans les mois qui viennent. J.L.

24/7 Whispering Sons à Werchter Parklife
Freiné dans son élan, le groupe post-punk porté par la voix saisissante de Fenne Kuppens nous revient avec un nouvel album («Several others», Pias) aux atmosphères toujours aussi sombres et chargées. Ainsi qu’un agenda de concerts qui affiche déjà des rendez-vous jusqu’en avril 2022! S.D.

28/7 BRNS à Lessines
Après la Fête de la Musique, le groupe intègre la plantureuse affiche des Summer Nights Fever, en première partie de Girls In Hawaii. BRNS ouvrira pour Millionaire en automne. S.D.

2/8 Hooverphonic aux Lokerse Feesten
Ok, ils ont terminé 19e à l’Eurovision. Mais Hooverphonic n’a pas démérité. Et le retour de Geike Arnaert est la meilleure chose qui pouvait arriver à la formation. Hooverphonic jouera les titres de son dernier opus, «Hidden Stories». J.L.

15/8 Aurel à Ronquières
Après avoir fait partie de plusieurs groupes tels Sonnfjord, Aurelio a choisi de jouer cavalier seul sous le nom d’Aurel. Et en français. Son premier E.P. «Ah ouais» est sorti sur le label parisien Alter K où on lui a trouvé ce quelque chose en plus qui fait le talent singulier. J.L.

27-29/8 Noé Preszow à Scène sur Sambre
Noé Preszow remplit toutes les critères d’admission au cercle des grands auteurs-compositeurs-interprètes de la chanson française. Le Bruxellois ne la joue pas show off, il serait plutôt du genre à raser les murs. Sauf quand il joue en concert… J.L.

Whispering Sons - Heat (Official Video)

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés