Vox Luminis donne le coup d’envoi de FestiVita

L'ensemble Vox Luminis, dirigé par Lionel Meunier (en haut, à gauche). ©Tom Blaton

Vox Luminis invite la dynastie Bach au lancement d’un nouveau festival de musique ancienne. Édition zéro en streaming, ce vendredi, à 20h, depuis le Cercle gaulois.

Lancer un nouveau rendez-vous musical en période Covid, voilà qui, même en streaming obligé, tient de l’heureux pied de nez à la crise qui ferme les salles de concert depuis trop de mois. C’est qu’il en fallait davantage pour décourager l’initiateur de FestiVita!, le flûtiste Michel Keustermans, fondateur il y a près de 40 ans de l’ensemble La Cetra d’Orfeo et catalyseur de nombreux projets musicaux s’écartant volontiers de productions par trop prévisibles.

Festival de musique ancienne

FestiVita
Bach Dynasty

Le vendredi 5 mars, à 20 h.
Inscription préalable sur www.festivita.be 

En attendant la version 2022 – que tout le monde espère en live –, il n’était pas question d’annuler la première édition de ce rendez-vous musical, même si cette «édition zéro» a dû réduire la voilure. L’affiche n’en reste pas moins alléchante. Préenregistré et filmé sous la direction de Manuel Mohino, un proche du gambiste Jordi Savall, le concert d’une heure aura un interprète de choix, l’ensemble Vox Luminis de Lionel Meunier.

Au programme, un script tout aussi passionnant, qui explorera les 150 ans de règne de la dynastie Bach. Quant au décor, il sera à la hauteur à défaut d’être d’époque puisqu’il s’agira du théâtre du Cercle Gaulois, une salle de 350 places au cœur du Parc de Bruxelles chère aux bourgeois mélomanes du XIXe siècle. Il paraît que l’acoustique y est excellente.

«Cette musique-là est l'une des plus faciles à aborder pour le grand public. C’est une musique dont la simplicité parle énormément.»
Lionel Meunier
Chef de l'ensemble Vox Luminis

Le documentaire d’après-concert, avec ses interviews d’artistes, des explications sur les œuvres et le making-of du film prolongera la soirée, en y ajoutant une touche conviviale. La philosophie de ce nouveau festival est en effet d’un peu dépoussiérer l’image de la musique ancienne, appellation qui recouvre la musique occidentale du Moyen Âge jusqu’à la fin de l’époque baroque, vers 1750.

Car comme le rappelle Lionel Meunier, «cette musique-là est l'une des plus faciles à aborder pour le grand public. C’est une musique dont la simplicité parle énormément.» Les fans le savaient déjà. Les autres profiteront du streaming gratuit pour partir à sa découverte.

Bach: Mass in B minor - Vox Luminis - Utrecht Early Music Festival - Classical Music Concert HD

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés