Vox Luminis illumine la musique charnelle de Biber

"Requiem" de Biber.

On connaissait ses sublimes "Sonates du Rosaire", moins son "Requiem", magistralement révélé par Vox Luminis et le Freiburger Barockconsort. Toute l'émotion charnelle de Biber.

Si l’on ne compte plus les enregistrements des superbes «Sonates du Rosaire» de Heinrich Biber (1644-1704), son «Requiem en fa mineur» est nettement moins bien loti, malgré une fort belle version de Paul MacCreesh. On lui préfèrera cependant l’intensité de cette nouvelle gravure, née d’une première et fructueuse collaboration entre Vox Luminis et le Freiburger Barockconsort.

Album baroque

«Biber Requiem»
Vox Luminis/Freiburger Barockconsort

Note de L'Echo: 5/5

Clarté des timbres, limpidité des voix, équilibre parfait entre solistes, ripiénistes et instrumentistes offrent à ce requiem – qui n’a rien de sombre – sa lumineuse ferveur. L’œuvre ne dépassant pas la demi-heure, l’enregistrement s’enrichit de sonates et de motets de Johann Nicolai, Johann Fux et Christoph Bernard, contemporains de Biber.

Une passionnante confrontation entre quatre compositeurs actifs outre-Rhin qui ne se rencontrèrent jamais mais dont les œuvres traduisent autant l’influence de la polyphonie de la Renaissance que du premier baroque italien. Une ode magistrale à cet inépuisable XVIIe siècle allemand. Et un nouveau disque de référence de l’un des meilleurs ensembles vocaux actuels.

Requiem in F Minor, C 8 : Ib. Kyrie

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés