Vues du ciel, les inégalités sont criantes

Unequal Scenes illustre les inégalités dans le monde, comme ici à Mumbai, en Inde. ©Johnny Miller

Le Sud-Africain Johnny Miller photographie les inégalités via ses drones. Une démarche purement politique. À rencontrer ce jeudi soir à Geopolis.

Photographier la Terre depuis le ciel? Ne nous en cachons pas, l’idée popularisée par Yann Arthus-Bertrand était devenue un peu tarte à la crème, jouant sur l’émotion et l’indignation plus que sur la réflexion. Le photographe américain, mais résident sud-africain, Johnny Miller peut avoir un point commun avec son confrère français: il prend des images vues du ciel. Mais on s’arrête là. Car Johnny Miller a un sujet et ne compte pas s’en détourner: il s’agit de parler des inégalités dans le monde.

Mes images ne sont pas sentimentales, elles sont parfois violentes.
Johnny Miller
Photographe

Le centre de photojournalisme Geopolis, situé dans le quartier des Marolles, à Bruxelles, accueille l’artiste et expose Unequal Scenes. Le concept: embarquer un appareil photo sur un drone et montrer les divergences choquantes au sein même des villes, entre quartier riches et pauvres.

En couverture du magazine Time

Le résultat est saisissant, sorte de preuve par A + B qu’un apartheid existe encore. Le magazine américain Time, qui a publié l’un des clichés de Johnny Miller en couverture en mai dernier, ne s’y est pas trompé. Par téléphone depuis l’Allemagne où il court les expos, Johnny Miller reconnaît que ce coup de pub lui a servi. "On me prend plus au sérieux et cela légitime mon projet", se réjouit-il.

©Johnny Miller

Miller, qui dit être "fan" du travail d’Arthus-Bertrand, reconnaît que l’approche de celui-ci est "plus sentimentale. Mes images ne sont pas sentimentales, elles sont parfois violentes", note celui qui se décrit comme un militant.

Déjà 6 pays, bientôt 7

Quand son projet sera achevé, il ne se voit pas forcément travailler toute sa vie à l’aide de drones. "Ils sont un outil. C’est la lutte contre les inégalités qui compte. Autant la mise en images du réchauffement climatique est bien faite, autant l’illustration des inégalités est pauvre. Je veux bâtir ma carrière autour de cela." Johnny Miller a déjà illustré les inégalités vues du ciel dans six pays, son septième sera le Brésil, sous peu.

©Johnny Miller

  • Rencontre avec Johnny Miller ce jeudi à 19h30, au centre Geopolis, atelier des Tanneurs. www.geopolis.brussels
Géopolis, un "lieu de l’actu"

Le centre de photojournalisme Géopolis, installé dans l’atelier des Tanneurs (Marolles) depuis 2017, où il multipliait expositions et programmations événementielle, se développe à grande vitesse. Début 2020, il prévoit, en partenariat avec la station Euradio, de doubler son espace pour devenir le "Lieu de l’actu"

Trois pôles structurants sont prévus: la station Euradio, très engagée pour l’Europe, une radio-école, un centre d’exposition avec une programmation événementielle. Le Lieu de l’actu fera aussi espace de formation, café/bibliothèque, espace presse et permettra un accès aux archives audiovisuelles en partenariat avec la Sonuma

Le nouvel espace s’étendra sur deux plateaux de 240m2Le projet, coordonné par Ulrich Huygevelde, s’annonce ambitieux et alléchant.

Unequal Scenes: Kya Sands/Bloubosrand

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect