Publicité

36 dealers arrêtés au festival de Dour

©Photo News

36 dealers ont été arrêtés au festival de Dour 2015. Un bilan "interpellant" selon la police qui indique que les autorités renforceront encore davantage les contrôles lors des prochaines éditions.

La police fédérale a dressé dimanche à la mi-journée un premier bilan des opérations de contrôle menées à l'occasion du Dour Music Festival 2015. La police parle de résultats "interpellants" au niveau des contrôles de stupéfiants. Trente-six dealers ont été interpellés, dont un en possession de 250 pilules XTC.

Alors que le Dour Festival n'est pas encore tout à fait terminé, la police fédérale a déjà dressé dimanche à la mi-journée un premier bilan des opérations de contrôle menées depuis mercredi. Pour les autorités policières, le bilan anti-drogue interpelle.

Les contrôles de drogue ont été particulièrement appuyés au Dour Festival 2015. Au total, 192 policiers ont été requis pour les opérations de lutte contre le deal et la détention de produits stupéfiants, tant sur les axes conduisant au site du festival, que le site lui-même.

Les résultats globalisés de ces contrôles sont, selon la police, interpellants: des quantités de cannabis, XTC, MDMA, speed, Kétamine, héroïne, champignons hallucinogènes, LSD, amphétamines font partie du palmarès des saisies. Trente-six dealers ont été interpellés, dont 33 sur le site du festival. Des procédures judiciaires ont été initiées pour chaque situation de deal, avec saisie des produits stupéfiants, de GSM et d'argent en possession des dealers dont un, en possession de 250 pilules XTC, a été interpellé lors d'un contrôle de routine.

La police a indiqué "que le dispositif policier pour l'organisation de contrôles sera renforcé pour les prochaines éditions" et qu'une "stratégie devra être mise en place avec l'organisateur".

Un reportage du JT de la RTBF (voir à la 23ième minute) de jeudi qui laissait entendre que les festivaliers se rendaient notamment à Dour pour les substances que l'on pouvait y trouver avait fait polémique durant la semaine.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés