Publicité

62e édition du Royal Festival de Spa

Karen De Paduwa dans son nouveau spectacle "Normal!". ©Maleux

Quatre nouvelles créations sont au programme de la 62e édition du Royal Festival de Spa, qui fait se rencontrer pendant 12 jours théâtre, cirque, musique et humour.

"L’année dernière, nous nous sommes réinventés pour offrir une édition hors-cadre car nous avions tous et toutes besoin de respirer dans cette crise qui n’avait déjà que trop duré. Cette année, nous sommes debout, mobilisés et déterminés à défendre avec vous les arts vivants au travers des spectacles que nous programmons", déclare Adrien Undorf, président du festival.

Cette édition "retrouvailles" rassemble plus d’une centaine d’artistes mobilisés pour fêter l’événement comme il se doit, du Parc de Sept Heures au Théâtre Jacques Huisman en passant par la salle des fêtes et le chapiteau de la Place Royale. Après le succès de "Alive" en 2016, Emmanuel Dekoninck et Les gens de bonne compagnie proposent "84 minutes d’amour avant l’apocalypse" d’Anne-Pascale Clairembourg, une création pleine d’inventivité qui se joue à nouveau des codes du théâtre, entre réalité et fiction.

"Cette année, nous sommes debout, mobilisés et déterminés à défendre avec vous les arts vivants au travers des spectacles que nous programmons."
Adrien Undorf
Président du Royal Festival

De son côté, la comédienne Karen De Paduwa balance "Normal!", un "One Big Woman Show" qui décape, interrogeant la différence et le fait de l’assumer sur scène, tandis que "La nostalgie des blattes" déploie au cordeau, avec humour et cynisme, les thèmes de la solitude et de la mort – sur un texte de Pierre Notte. "Flash Party" se veut le spectacle "rattrapage" de toutes les fêtes manquées depuis mars 2020: joyeux et festif, à vivre en famille ou entre amis, le nouveau spectacle musical de Mireille Bailly prend la forme d’un conte initiatique sur fond de jazz, chanson française, pop et R&B. D’autres belles propositions sont au programme, comme le très touchant "Avant la fin" de et avec Catherine Graindorge ou "Chat en poche", un très virtuose Feydeau "de jeunesse". L’humoriste Guillermo Guiz a quant à lui décidé de jouer "Au suivant!" (Meilleur spectacle d’humour aux Prix Maeterlinck de la critique 2020) en faveur des personnes sinistrées par les récentes inondations qui ont eu lieu dans la région...

Royal Festival, Spa, du 10 au 22 août. Plus d'infos sur royalfestival.be.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés