Publicité
Publicité

"La Gioconda", à La Monnaie, un fatal carnaval à Venise

De très belles voix, un chœur et un orchestre parfaits, une scénographie sombre mais bien huilée par Olivier Py: la nouvelle production de "La Gioconda" célèbre le mélo nihiliste de Ponchielli avec force. Mais où est l’émotion?