chronique

Pour Eugène Labiche, l'homme est un animal comme les autres

Didier Béclard

Les textes sont servis par une mise en scène haute en couleur et en musique.

Le théâtre Varia présente deux pièces zoologiques signées Eugène Labiche: "La dame au petit chien" et "Un mouton à l’entresol". Dans la première, un jeune artiste peintre, sans le sou, se donne en gage, avec ses meubles, chez son créancier. Il ne tarde pas à piller la maison et à convoiter sa femme. Dans la seconde, un couple de bourgeois engage un couple de domestiques qui se révèle composé pour moitié d’un savant fou pratiquant des expériences animales dans l’entresol. Les quiproquos et contradictions soulignent, sous la plume de Labiche, la part secrète de l’animalité en chaque être humain.

©Arthur Pequin

Selon le metteur en scène Jean Boillot, l’auteur est toujours actuel: "Le texte rayonne à chaque époque d’un feu différent en fonction de ce qui le précède." Les deux textes datant du milieu du XIXe siècle, époque marquée par une phase d’accélération du progrès, évoquent un homme qui ressemble à un animal. Jean Boillot considère que la crainte de l’homme de ne pas avoir la main sur le monde et sur son destin est on ne peut plus actuelle. Aucun besoin, dès lors, d’adapter le texte à l’air du temps. "L’adaptation a été marginale, commente-t-il. Chaque pièce compte un acte et plusieurs scènes impossibles à couper et réglées diaboliquement. Nous n’avons pas réécrit, ce n’est pas nécessaire."

Les textes sont donc servis par une mise en scène haute en couleur et en musique et compte en outre un sixième personnage sous la forme d’un piano pneumatique modifié. "ça chante, ça couine, ça piaille", s’amuse le metteur en scène qui précise que les iatus, les bégaiements, les trous, les lapsus et même les fautes de français nés de la main de l’auteur servent l’épaisseur de la langue. "Labiche va du parlé au chanté, en passant par différentes vocalités, souligne Jean Boillot, la langue adopte une forme de modernité." D.B.

"Les Animals" du 16 au 20 février au Théâtre Varia à Bruxelles, 02 640 35 50, www.varia.be.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content