Annie Bozzini inaugure sa première saison à "Charleroi Danse"

©Gregory Batardon

Nouvelle directrice de "Charleroi danse", Annie Bozzini choisit de placer les artistes et le public au cœur de la biennale, du 27/9 au 14/10. Un défi majeur dans la reconversion culturelle carolo.

En janvier dernier, Annie Bozzini succédait à Vincent Thirion à la direction de "Charleroi danse". Elle inaugure la saison par une biennale très attendue – sa première occasion de marquer l’orientation qu’elle entend donner à l’institution, main dans la main avec son équipe: "Valoriser la danse dans ses dimensions multiples, ses grands récits, ses folklores tels que les artistes d’aujourd’hui savent les réinventer, ses évolutions inédites que provoquent les nouvelles technologies, tous ces gestes mêlés qui tracent une histoire universelle des hommes."

"Quand Merce Cunningham est venu à Bourges, ça a tellement marqué les gens qu’ils en parlent encore. C’est pareil ici."
Annie Bozzini
Directrice de Charleroi danse

Trop souvent perçue comme un art difficile d’accès, la danse est pourtant celui qui unit par-delà les frontières et les langues: "Un art des plus rassembleurs au niveau international, qui tend un miroir à notre société actuelle", déclare Bozzini. Pour elle, c’est le terme "contemporain" qui a toujours fait peur, générant chez les gens l’appréhension de ne pas comprendre, de passer à côté d’un propos: "Même si c’est un art savant, porté par des gens très exigeants dans leur domaine, la danse nous offre de partager un moment ensemble; elle procure un plaisir immédiat, véhiculé par le langage du corps. Cette émotion collective face à la représentation n’opère que dans les arts de la scène. À nous de démêler tout ça pour convaincre les gens."

Concrètement, le programme s’articule autour de multiples créations: celles des chorégraphes belges Louise Vanneste et Ayelen Parolin, en résidence pour trois ans au sein de la maison, ainsi que le travail des artistes indonésiens invités dans le cadre d’Europalia et des créatrices Wen Hui (Chine), Marlene Monteiro Freitas (Portugal) et Malika Djardi (France). Les amoureux du répertoire retrouveront avec bonheur William Forsythe par le Ballet de l’Opéra de Lyon ou l’inépuisable Vaslav Nijinski avec la reprise de "L’Après-midi d’un faune" et de "Jeux" par Dominique Brun.

L’intelligence du public

Directrice du CDC de Toulouse depuis sa création en 1995, Annie Bozzini a démissionné en 2015, lassée de voir "le dossier de la danse contemporaine traité avec désinvolture" et la question d’un lieu consacré à la danse sans cesse postposé. Un problème qui ne se pose pas ici puisque "Charleroi danse" a bénéficié en 2015 d’une importante rénovation du site des Écuries par l’architecte français Jean Nouvel. "Une grande partie de nos moyens est consacrée à l’entretien des bâtiments. C’est nécessaire pour accueillir correctement les artistes", explique Bozzini. "La danse n’est pas toujours considérée comme on le voudrait, c’est vrai, mais c’est à nous de renforcer son image. Ce que j’ai pu constater, c’est que, la plupart du temps, le politique est en retard sur l’intelligence du public, qui est plus réceptif que ce qu’on imagine."

Charleroi Danse: Kiss & Cry (2013)

Désireuse d’aller à sa rencontre, elle reconnaît que c’est là le défi de la nouvelle saison: "La grande inconnue pour moi, c’est le public et ses attentes: comment l’aborder, l’embarquer, l’enthousiasmer? Dans une société en pleine évolution, comment arrive-t-on encore à convoquer une petite société pour partager du spectacle vivant? Il faut chercher de nouvelles propositions. Quand Merce Cunningham est venu à Bourges, il y a des années, ça a tellement marqué les gens qu’ils en parlent encore aujourd’hui. C’est pareil ici: ‘Charleroi danse’ s’inscrit dans une grande histoire – avec Trisha Brown, Frédéric Flamand… À nous de fabriquer les prochains temps forts de cette histoire, d’élargir cette communauté de passionnés!"

"Charleroi danse. Biennale 2017", du 27/9 au 14/10: 071/20.56.40 et www.charleroi-danse.be.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content