Au théâtre, les voix des précaires des call centers

©Andrea Messana

L'occasion d'entrer dans l'intimité de travailleurs précaires - ici ceux d'un call center. Entre indignation et résignation.

"Lutte des classes".
Jusqu’au 20/10 au Théâtre des Martyrs.
www.theatre-martyrs.be.
Note: 3/5.

"Lutte des classes", c’est d’abord un livre d’Ascanio Celestini. Le nom de l’auteur et acteur italien résonne bien aux oreilles du public belge depuis les succès de "Discours à la nation" (avec un David Murgia magistral) et de "Laïka" (idem). Dans ce livre paru en 2009, il sonde la précarité, l’absurdité de la consommation frénétique qui conduit au travail alimentaire, à l’épuisement. Toujours avec la verve pleine d’humour (noir) qui le caractérise. Ici, deux jeunes comédiens – sortis du conservatoire en 2015 – s’emparent de cette matière en y entremêlant des paroles du documentaire de Celestini sur la vie d’un call center ("Parole sante") et des textes de chansons tirés de son album du même nom.

Dans la petite salle du Théâtre des Martyrs, les gradins sont disposés en U et Salomé Crickx et Iacopo Bruno incarnent Marinella et Nicola dans cette espèce de couloir, à portée de main des spectateurs.

La lutte des classes

La vie d’un call center

Tous deux travaillent dans un call center, elle le jour (mais son angoisse de ne pas voir son CDD de trois mois renouvelé finira par ronger ses nuits), lui plutôt la nuit (mais sa révolte contre la hiérarchie oppressante finira par engloutir ses jours). Ils gagnent 85 cents (brut) par appel, mais si celui-ci dépasse les 2’40 ils ne gagnent pas plus. Une minute ou vingt en ligne, c’est 85 cents. Salomé Crickx et Iacopo Bruno (prix de la critique du meilleur espoir masculin en 2016) irradient d’énergie, de générosité, d’audace. On sent leur envie de saisir à mains nues le théâtre. Cependant, leur enthousiasme qui appuie le penchant coloré, drolatique des mots de Celestini et leur adaptation à la façon d’une mosaïque de différents textes déforcent le poids de ces paroles. Tout cela glisse, de façon très agréable, sur nous plutôt que de nous rentrer dans l’âme.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content