Des petits dîners qui posent les grandes questions

Laurence Bibot et Antoine Guillaume. ©TTO

La nouvelle pièce de Sébastien Ministru s’invite au Théâtre de la Toison d’Or jusqu’au 31 mai. "Les belles personnes" ou comment le néo-gratin est égratiné. Joliment mis en scène par Nathalie Uffner avec une Laurence Bibot en grande forme.

Ce n’est pas "Les garçons et Guillaume, à table!" mais ça y fait penser. Parce que cela se passe à table et presque en famille. Trois couples d’amis se retrouvent régulièrement pour dîner. Il y a le couple gay avec un écrivain d’origine italienne dedans (comme dans Sébastien Ministru), le couple aristo décadent avec un mari alcoolo et le couple haut cadre dans de grosses boîtes avec l’épouse qui est CEO dans la pétrochimie. Ils sont tous snobs à leur façon. Et trash aussi.

Théâtre
"Les belles personnes"

Note: 3/5

De Sébastien Minsitru. Avec Laurence Bibot, Emmanuel Dell’Erba, Pierre Poucet… Jusqu’au 31 mai au TTO.

Ainsi, la CEO adore les bites (sic dans le texte). Cela inspire même sa déco. Quand ils ne se réunissent pas les uns chez les autres, ils s’invitent au resto healthy ou en pique-nique au bois. Mais la vie passe. Et l’un d’eux trépasse. Malgré qu’ils aient tous tenté le réveillon à l’eau (sans alcool). À chaque dîner, imaginé un peu comme dans une bande dessinée, l’auteur a glissé des notes explicatives. Entre almanach et pop culture.

On rit moins que dans les autres pièces de Ministru. Parce qu’on s’inquiète plus des grandes questions? Comme d’avoir un enfant pour un couple gay? Ou des rêves ordinaires pour une chef d’entreprise? Joliment mis en scène par Nathalie Uffner et porté par six comédiens qui s’apprécient – dont les dames Laurence Bibot et Soda –, ce divertissement n’explique pas ce qui a uni ces six amis. Et comment naît la tendresse… Mais qui le sait?

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect