chronique

Factory, un coup de pouce à la jeune création

Factory présente des étapes de travail de spectacles en cours de création mais aussi des pièces plus confirmées.

Organisé pour la première fois en 2015 comme un festival dans le Festival de Liège, Factory se poursuit seul les années paires (le Festival de Liège évolue à un rythme biennal). L’idée est de mettre en avant la jeune création et de la soutenir par le biais de l’accompagnement et du financement. Soutenu par La Chaufferie-Acte1 – un incubateur d’entreprises culturelles et créatives qui rassemble trois structures: Groupov, Esact et Théâtre et Public –, Factory présente des étapes de travail de spectacles en cours de création mais aussi des pièces plus confirmées produites par le Festival de Liège et qui peuvent encore séduire le public et des programmateurs.

Outre "Discours à la Nation" d’Ascanio Celestini et David Murgia, qui est devenu un véritable blockbuster théâtral, le public liégeois pourra (re) découvrir "Ha Tahfénéwai!" de Sophie Warnant et Romain Vaillant. Cette plongée au cœur d’une clinique psychiatrique qui a reçu le Prix de la découverte aux derniers prix de la critique, était présentée l’an passé au Festival de Liège. "C’est l’exemple type d’un parcours, commente Philippe Taszman de La Chaufferie. Des étapes de travail avaient été montrées au Théâtre de Liège et le spectacle revient maintenant avec un peu plus de gloire."

Factory présente des étapes de travail de spectacles en cours de création mais aussi des pièces plus confirmées.

Du côté des étapes de travail, Factory présente cette année "Où est Alice?" de la Cie Paulette Godart qui s’inspire de faits divers pour raconter la rencontre de deux êtres perdus dans la masse. "Tabula Rasa" de Violette Pallaro questionne la place de l’individu dans la famille, place qui conditionne ses rapports au monde. Enfin, la création collective "Régimes Amoureux" où un repas tout ce qu’il y a de plus anodin entre gens de la classe moyenne va voir le vernis des conventions craquer de toutes parts.

©Factory2016

Factory apparaît bien comme une vitrine à l’attention notamment des acheteurs, programmateurs et diffuseurs pour le travail effectué par La Chaufferie en matière de soutien à la création émergente. Et lorsque l’on sait que des créateurs comme le Raoul Collectif ("Le signal du promeneur", "Rumeurs et petits jours") et le Nimis Group ("Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu") sont passés par cette étape, on peut s’attendre à d’autres découvertes prometteuses.

Factory 2016 jusqu’au 27 février au Manège, à St Luc et au Studio, 04 343 42 47, www.festivaldeliege.be

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés