Kermezzo(o) ou l'humour comme forme de résilience

©David Solm

Pendant trois semaines, le parc du Cinquantenaire accueille le festival Kermezzo(o) qui, sous le thème "Comedy is everywhere", entend décliner l’humour sous toutes ses formes.

C’est un festival d’un nouveau type qui débarque ce week-end à Bruxelles en première mondiale. En rupture avec les formats classiques des festivals, Kermezzo(o) est un festival hybride, pluridisciplinaire et itinérant, "un projet international qui s’arrime à une ville, à ses valeurs et à son public", précise Gilles Morin, le boss de Kings of Comedy et promoteur belge du projet avec le Canadien Gilbert Rozon (Juste pour rire) et l’Australien Scott Maidment (Garden of unhearthly delights).

Limbo Show

Le festival installera deux chapiteaux (respectivement 350 et 600 places), des bars et un espace pique-nique dans le parc du Cinquantenaire et proposera dans une ambiance "kermesse" des activités gratuites, une centaine de spectacles (payants mais accessibles) mêlant stand-up, cabaret, cirque, magie, musique, danse et improvisation. Véritable projet glocal (global + local), l’événement comporte 60% de programmation locale pour un impact économique à 80% local. Après avoir essuyé les plâtres bruxellois, Kermezzo(o) prendra la route pour aller se nicher au cœur d’une autre ville, sur un autre continent. Romans-sur-Isère (Drôme, France) et Kinshasa sont déjà sur la liste des prochaines destinations qui pourrait aussi compter Budapest, Calgari ou Dubaï.

"L’accouchement de Kermezzo(o), c’est le résultat d’une réflexion globale autour de l’humour, explique Gilles Morin. C’est une forme de résilience. L’humour, c’est la partie la plus désintéressée de l’intelligence, c’est un élément clé dans une société de premier degré absolu, l’acte de poésie qui nous rassemble." Et de citer Beckett: "Quand on est dans la merde jusqu’au cou, il ne nous reste plus qu’à chanter".

Big show

L’événement s’ouvre en fanfare avec "Limbo" qui tiendra la tête d’affiche tout au long du festival (voir vidéo ci-contre). Ce cabaret moderne complètement revisité et de haut niveau arrive en Belgique après six mois à guichet fermé à Londres et au Festival d’Adélaïde qui lui ont déjà permis de totaliser un demi-million de spectateurs dans le monde. Il paraît même que c’est le show préféré de Madonna qui l’a quand même vu deux fois, c’est dire.

"L’humour est la partie la plus désintéressée de l’intelligence."
Gilles Morin
Directeur de Kings of Comedy

Côté humour, Arthus, Arnaud Cosson (tous les deux vus chez Ruquier sur France 2) et Willy Rovelli représenteront la jeune génération. Tout comme Oldelaf, l’auteur et interprète du tube "La Tristitude". Mais la scène humoristique belge sera bien à sa place avec notamment Gui-Home, James Deano, Freddy Tougaux ou encore le duo de clowns Okidok.

André Dussolier lira des textes issus de sa bibliothèque: Michaux, Jarry, Allais, Vialatte, Ribes… Marie Gillain sera accompagnée de Jérémie Lippmann pour une carte blanche riche en surprises. Le Kids Gala Comedy proposera une programmation spécialement conçue pour les plus jeunes avec comédiens, clowns, marionnettes, acrobates, magiciens et musiciens. Tout au long du festival, le Kermezzo Club proposera des concerts et des soirées avec un mélange de soul, jazz, musique latine et afro contemporaine.

Kermezzo(o) du 11 avril au 2 mai au Parc du Cinquantenaire à Bruxelles, www.kermezzoo.be.

[Suivez Didier Béclard sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés