Publicité
Publicité

L’éloge aux maladroits du Théâtre les Tanneurs

Dans "L’amour c’est pour du beurre", Eline Schumacher imagine un Shakespeare monté par des amateurs et signe un des spectacles les plus drôles et attachants de la rentrée.