La Halte, une nouvelle forme de structure culturelle

La Halte dispose d’une salle de spectacle de 100 places assises et deux salles " plancher ". ©La Halte

A Liège, ce qui fut le Petit Théâtre de l’Opéra accueille une structure inédite, sorte de coopérative créée pour et par les artistes et compagnies de théâtre.

Située rue de la Casquette, dans le fameux Carré à Liège, à tout juste quelques pas de l’Opéra royal de Wallonie, La Halte ouvrira officiellement ses portes ce 6 mars. Principalement lieu de résidence, de répétition et de prestation pour des créations théâtrales, La Halte n’est pas simplement un lieu d’accueil pour les artistes, mais davantage encore une structure plutôt inédite dans le paysage culturel francophone belge. À l’image d’une coopérative, il s’agit en effet de réunir en une seule plateforme les avoirs et les savoirs de différentes collectivités artistiques, plus spécifiquement, on l’aura compris, de compagnies de théâtre.

L’institution naissance est abritée dans ce qui fut longtemps le Petit Théâtre de l’Opéra principalement destiné aux spectacles pour enfants. Depuis mars 2014, la propriété de la maison est officiellement entre les mains d’une jeune comédienne liégeoise, Cécile Lecuyer (24 ans). Après un an de travaux de rénovation, la propriétaire et ses deux co-coordinateurs, Édith Bertholet et Sylvain Daï, sont prêts à lancer leur bébé dans le grand bain, avec un nouveau festival, tant qu’à faire, pour inaugurer le nouveau-né en beauté. Officieusement, La Halte est active depuis novembre. Ainsi, David Murgia y a résidé pendant 3 semaines pour son dernier spectacle, "Children of Nowhere".

Fonctionnement

"L’idée de La Halte est partie d’un constat: il y a beaucoup de créateurs, mais à Liège, s’il existe bien des lieux de diffusion, il n’y a pas réellement de lieu de création, explique Cécile Lecuyer. L’objectif est d’offrir du temps et un espace de travail. Et la question était celle-ci: peut-on trouver un moyen de mutualiser les coûts? Au lieu que chaque compagnie ait son propre chargé de production ou de diffusion, par exemple, faire en sorte qu’il n’y en ait qu’un pour plusieurs compagnies." Cécile a alors contacté 25 compagnies, grandes et petites, connues et moins connues "mais toujours professionnelles, affirme-t-elle. C’est une des conditions, nous n’accueillons pas d’amateurs."

La Halte dispose d’une salle de spectacle de 100 places assises et deux salles " plancher ". ©La Halte

Douze sont devenues partenaires, c’est-à-dire qu’elles cotisent annuellement à hauteur de 400 euros pour bénéficier des services et espaces de La Halte et en contrepartie, elles font profiter tous les membres de certains de leurs savoirs, expériences, matériels, personnels, documents, réseaux, etc. S’ajoutent à ces compagnies, quelques structures associées ("plus soutenants que partenaires", commentent Cécile) telles Arsenic2, qui, par exemple, a "prêté" à La Halte son régisseur pendant 3 mois. On retrouve aussi Le Théâtre de Liège et La Chaufferie Acte 1 qui louent à l’année le 2e étage, le Festival de Liège qui a "offert" le graphisme et la comm’, et le Comptoir des ressources créatives à travers lequel seront organisées des expositions d’arts plastiques au sein de La Halte.

©La Halte

La solidarité est grande autour de ce projet. D’autres prestataires de biens et services non-partenaires le soutiennent chacun à leur façon (restauration, impression, photographie…). "Sans oublier les inconnus, des bénévoles, qui, suite à un appel sur les réseaux sociaux, sont venus aider à certains travaux", raconte la propriétaire. "Willy Demeyer veut également nous aider en tant que bourgmestre, mais aussi en tant que président de l’Opéra Royal de Wallonie, ajoute-t-elle. L’ORW nous soutient. Il y avait des offres d’achat plus intéressantes que la mienne mais j’ai eu la préférence parce que cela s’intègre dans sa philosophie."

La Halte compte 500 m² pour 5 étages avec un sous-sol pour les loges et les douches, un accueil, trois espaces de travail (une salle de spectacle de 100 places assises et deux salles "plancher"), une cuisine et des bureaux qui constituent les sièges sociaux de certaines compagnies.

Ces espaces seront à explorer lors du festival d’inauguration qui se déroulera du 7 au 21 mars, précédé d’une soirée inaugurale le 6 mars. Pendant 16 jours, La Halte proposera du théâtre, des stages et ateliers, de la danse, des concerts, des expositions et des rencontres.

La Halte, rue de la Casquette, 4, 4000 Liège, 04 332 29 60, lahalte.be. Cocktail dinatoire d’ouverture le 6 mars, dès 18h30, en compagnie des artistes et compagnies partenaires, festival du 7 au 21 mars.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect