La saison des concerts reportée faute de rentabilité

©Axel Pics

Tournées supprimées, festivals remis à 2021: comme d’autres secteurs, celui des musiques "non classiques" n’est pas près de voir la lumière au bout du tunnel.

Ce jeudi, l’Ancienne Belgique faisait encore savoir que nombre de concerts prévus en septembre et octobre étaient postposés ou annulés. À Charleroi, le Rockerill Festival qui devait avoir lieu dans deux semaines tombe pareillement à l’eau.

"Ce n’est pas rentable de faire un festival avec un public assis et masqués dans un espace comme celui-là", commente Valentino Sacchi. Son groupe, Warm Exit, se trouve au final privé d’une quinzaine de dates: "Pour l’instant, chercher du live, c’est tellement d’énergie et de temps que ça en devient démotivant si c’est pour que ça soit finalement annulé."

"On se rend compte à quel point le Fédéral a du mal à intégrer nos besoins et la complexité du secteur."
David Dehard
Coordinateur de Court Circuit, fédération d'organisateurs de concerts

Alors, les groupes et les artistes patientent, travaillent sur un nouvel album, tentent des scènes light qui ne sont jamais qu’un pis-aller, dans un milieu où tout est lié.

Court Circuit, la fédération qui rassemble aujourd’hui 63 organisateurs de concerts, de festivals, compte à ce titre parmi les interlocuteurs de la ministre de la Culture. "Elle fait ce qu’elle peut, reconnaît son coordinateur, David Dehard. Mais on se rend compte à quel point le Fédéral a du mal à intégrer nos besoins et la complexité du secteur. Notre réalité, ce ne sont pas des concerts de stars internationales à Forest National, ce sont des petits opérateurs, des artistes locaux, des petits lieux pas équipés de systèmes de renouvellement d’air performants comme dans les avions. S’ils ne peuvent vendre de bière, ils n’arrivent pas à l’équilibre parce que le prix des billets n’est jamais très élevé, et s’ils ne sont pas remplis à 80%, les artistes ne seront pas payés. Alors, les autorisations pour 200 personnes et la réduction à 1 mètre… ça ne les concerne pas!"

"Pour une salle comme la nôtre, une salle debout, c’est très compliqué."
Fabrice Lamproye
Cofondateur du Reflektor

Ainsi, à Liège, à l’heure qu’il est, le Reflektor est toujours fermé. Les concerts ont été petit à petit reportés, le personnel mis en chômage économique. Une réouverture est à l’étude, d’autant qu’avec les artistes belges, ça pourrait redémarrer assez vite, mais…

"Pour une salle comme la nôtre, une salle debout, c’est très compliqué, explique Fabrice Lamproye. Nous ne sommes pas opposés à l’idée, mais on ne sait pas y asseoir plus de 120 personnes. Or, la jauge est de 600 personnes; un cinquième de la capacité, économiquement, ça ne tient pas la route. Et ça ne sert à rien de changer complètement de programmation pour accueillir 120 personnes."

Vous avez dit "compliqué"?

Quelques pistes créatives

Certaines salles de concerts ont noué de nouvelles collaborations et travaillent avec les centres culturels d’envergure pour bénéficier d’une infrastructure assise. Ainsi en est-il par exemple du Rockerill et de l’Eden à Charleroi. Pour la Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’Atelier Rock de Huy a programmé trois concerts gratuits (moyennant réservation) au Centre culturel tout proche, histoire de pouvoir accueillir plus de monde.

Après ses résidences d’été, le Botanique organise des résidences d’automne. Le principe: après trois jours de travail à l’Orangerie ou à la Rotonde, accompagné par des techniciens en son, image et lumière, le groupe ou l’artiste joue un mini concert d’une trentaine de minutes capté en live et streamé. Pour l’occasion, ces mini concerts seront publics.

À Charleroi toujours, pour protester contre l’interdiction des sorties culturelles scolaires, l’Eden, les Jeunesses Musicales et la Ville feront voyager des artistes entre les écoles le temps de quelques jours, pour une rentrée des classes en musique.

Sélection de rentrée belge/internationale

  • La Jungle: "Past//Middle Age//Future//Remixes"
  • Fontaines DC: "A Hero’s Death"
  • Angel Olsen: "Whole New Mess"
  • Nicolas Michaux: "Amour Colère" (25/09)
  • Thurston Moore: "By The Fire" (25/09)

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés