Le dernier show pour Barnum and Co

©REUTERS

Le spectacle est terminé. Ce week-end, c'était la dernière séance pour le cirque américain Ringling Bros and Barnum and Bailey. Une institution qui tire sa révérence après 146 années d'existence. Une disparition qui laisse un public effondré.

Après 146 années d'existence, le célèbre cirque américain Ringling Bros and Barnum and Bailey a tiré sa révérence dimanche à Uniondale, près de New York, marquant la fin d'une époque, sous la pression des défenseurs des animaux.

Mi-janvier, à la surprise générale, la fermeture du cirque a été annoncée pour mai par sa maison mère, Feld Entertainment. D'après elle, le retrait des éléphants, en mai 2016 sous la pression d'une partie de l'opinion, a entraîné une chute de la fréquentation et l'institution n'est aujourd'hui plus rentable.

©AFP

Certains doutent pourtant de cette explication, alors que les salles sont souvent bien remplies. Avec sa scène de plus de 30 mètres de long et 20 de large, son équipe de 300 personnes, son propre train, le cirque qui a inspiré les films "Dumbo" ou "Sous le plus grand chapiteau du monde" est un géant. Plus de deux heures de spectacle parfaitement rodé, parfois jusqu'à trois fois par jour, avec clowns, acrobates, trapézistes, motards, cavaliers et dompteurs.

Son public vit mal cette séparation, et près d'une heure après la fin de la dernière représentation, certains traînent encore dans les couloirs.
Puja Hathi a emmené sa fille de cinq ans et estime qu'il y a encore de la place pour le cirque aux Etats-Unis.
Les enfants "doivent voir ce qu'est le vrai spectacle à l'ancienne, pas uniquement se divertir avec des équipements électroniques", dit-elle.

"Ils auraient dû laisser la possibilité à quelqu'un de le racheter", se désole Greg Packer, un fan depuis plusieurs décennies, "plutôt que de pousser les gens dehors. Vous mettez en pièce une communauté".
Il reste d'autres cirques aux Etats-Unis, oui mais "celui-là était le meilleur", plaide Crystal Porvaznik, 30 ans, qui assure l'avoir vu presque tous les ans depuis son plus jeune âge.

Aujourd'hui, le rideau est tombé et ne restent que les souvenirs du plus grand chapiteau du monde.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés