Le parcours artistique du festivalier branché

Le Royal Festival de Spa propose un spectacle déambulatoire. ©Dominique Houcmant

Du théâtre, de la scène et du spectacle vivant, c'est ce qui vous attend si vous êtes un festivalier branché.

Ils sont nombreux, cet été, en Belgique francophone, à célébrer une édition anniversaire dans le domaine des arts de la scène! Pour sa 60e édition, le Royal Festival de Spa propose un spectacle déambulatoire autour du Parc de Sept Heures: une expérience inédite, libre et gratuite signée Dominique Roodthooft, à vivre pendant 2 heures sous la forme de récits chantés et dessinés à travers la ville ("Patua Nou", le 14/8 de 17 à 19h).

Horst Festival, du 13 au 15 septembre 2019, à Vilvorde | Une expérience immersive de 3 jours à deux pas de Bruxelles, au cœur d’un ancien site militaire où le monde des arts, des architectures éphémères et de la musique électronique sont en totale symbiose.
Le festival préféré du pro
Yesmine Sliman, Chroniqueuse Art et Design

S’attachant à l’humain et à sa puissance de vie, Dominique Roodthooft explore tout en sensibilité les "nouvelles résistances" en s’inspirant de la coutume des patachitras, dispositifs d’art narratif chantés et représentés sur rouleau. Elle transpose ce principe pour créer de nouvelles histoires en lien avec l’exil comme mouvement vital et poétique.

Joshua Sobol crée quant à lui une comédie jubilatoire ("Étranges étrangers", les 7 et 8/8), développant entre ses trois protagonistes un "baragouinage" artistique inouï autant que savoureux, qui nous place face à la délicate question de l’altérité. Pour l’occasion, l’acteur franco-allemand Mathieu Carrière foulera pour la première fois les planches belges, accompagné de notre compatriote Mireille Bailly et de l’acteur togolais Roger Atikpo. Un trio conduit par Jean-Claude Berutti qui, après la direction du Théâtre du Peuple de Bussang et de la Comédie de Saint-Etienne, est actuellement à la tête de l’Opéra de Trèves.

À voir

Bruxellons! Château du Karreveld

"My Fair Lady", Spectacle aux 6 Tony Awards et 40 artistes, mis en scène par Jack Cooper. 4>6/07

Festival de Spa

"Étranges étrangers", Une comédie de Joshua Sobol. Mise en scène Jean-Claude Berutti. 11/07 > 07/09

Festival au Carré, Théâtre le Manège (Mons)

"Ma Pucelette", Un projet de et avec Laura Fautré. Mise en scène Lorent Wanson. 7-8/8

 

A Mons, c’est le Festival au Carré qui célèbre 20 ans d’aventures artistiques, de voyages aux quatre coins du monde et de soirées endiablées sous les étoiles… Trois créations sont au programme: "Tchaïka" de Natacha Belova et Teresita Iacobelli, un seul en scène poétique sur la vieillesse, pour actrice et marionnette, qui revisite "La Mouette" de Tchekhov entre le Chili et la Belgique (du 6 au 8/7); la rencontre inédite entre trois grands noms de la musique latine (Swami Jr, Harold et Ruy Adrian Lopez-Nussa) avec "Cuba-Brazil" (2/7 à 21h) et "Ma Pucelette", dans lequel la comédienne Laura Fautré et le metteur en scène Lorent Wanson recréent le célèbre mythe de Wasmes (du 4 au 6/7).

À Bruxelles, le Festival Bruxellons fête, lui aussi, son 20e anniversaire et convie son public à la création d’une nouvelle version francophone du classique inspiré de la pièce "Pygmalion" de George Bernard Shaw, "My fair Lady" de Alan J. Lerner et Frederick Loewe. Après le succès de "La mélodie du bonheur", "Evita" et "Sunset Boulevard" lors des éditions précédentes du festival, voici la célébrissime comédie musicale victorienne proposée dans une mise en scène de Jack Cooper et Simon Paco, dans le cadre verdoyant du château du Karreveld (du 11/7 au 7/9), pour une série de 25 représentations.

Le profil du festivalier branché

Ce qu'il écoute

Cate Le Bon  "Reward" | Mexican Summer | Note: 5/5

Musicienne et chanteuse galloise, Cate Le Bon produit une pop limpide et lascive qui porte l’auditeur aux plus belles des divagations. Les compositions folk aux accents électroniques feront mouche à chaque fois chez les amateurs de sensations légères. C.BQ

En concert le 9/11 à Sonic City.

Ce qu'il lit

"Un été avec Proust"  Laura El Makki, Antoine Compagnon, Raphaël Enthoven… | Les Equateurs, 13,50 euros L Note: 4/5

Le branché relit Proust! Cela tombe bien, on célèbre le centenaire de son Goncourt. L’éloge du temps perdu et des jeunes filles en fleurs, du frémissement du désir et de la langueur sont à savourer dans un jardin normand. On peut aussi s’abandonner à la phrase proustienne du côté de chez Swann, avec pour seule consigne: "Tâchez de garder toujours un morceau de ciel au-dessus de votre vie." S.C

LES IMMANQUABLES

Patrick Bruel aux Francos de Spa

 L'inévitable rendez-vous spadois de juillet avec un Bruel au top de sa forme et des cartes blanches à Alice on the Roof et Grandgeorge.

On a été carrément bluffé par le show que Patrick Bruel a livré à Forest National en février et mai dernier. La scénographie ultra inventive et moderne, la setlist mêlant ses hits d’hier et ceux du dernier opus "Ce soir on sort" et un jeune sexagénaire charismatique qui ne lâche pas son public (et vice versa) seront au programme des Francos de Spa (le 20/7) avec un retour de l’artiste sur Forest les 27 et 28 novembre. De leur côté, les artistes belges seront hyper bien représentés avec, entre autres, Alice on the Roof (le 18/7), Angèle (le 21/7) et le plus belge des Français, Grandgeorge (le 21/7). À noter aussi la présence du Québécois le plus hot du moment, Hubert Lenoir (le 20/7).

Les 5 nouvelles productions d'Aix Du 3 au 22/7

Le Belge Bernard Foccroulle a cédé la place au metteur en scène franco-libanais Pierre Audi à la tête du prestigieux Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence. Celui-ci signe cet été une première édition qu’il a entièrement imaginée et qui présente cinq nouvelles productions où l’on repère derechef le nom de Romeo Castellucci — qui avait fait parler de lui à La Monnaie avec sa mise en scène controversée de la "Flûte enchantée". Il mettra cette fois en scène le "Requiem" de Mozart" avec l’excellent Raphaël Pichon à la direction musicale. Rayon chefs, Esa-Pekka Salonen dirigera "Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny" de Kurt Weill, dans une mise en scène du Belge Ivo van Hove. Épinglons la création mondiale d’Adam Maor et la reprise de l’extraordinaire "Jakob Lenz" de Rhim par Andrea Breth. Un classique tout de même avec "Tosca", dans une mise en scène prometteuse de Christophe Honoré. Cavalez!

Rambert crée "Architecture" Du 4 au 13/7 au Festival d’Avignon

Avec la Cour d’honneur du Palais des papes comme écrin, l’auteur et metteur en scène Pascal Rambert poursuit sa collaboration avec le Festival d’Avignon en créant "Architecture", pièce chorale qu’il avait le projet d’écrire depuis dix ans! Cette saga familiale débute vers 1900 et prend place entre Vienne et Bratislava jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Une fresque écrite à même le corps et la voix d’acteurs exceptionnels, avec Jacques Weber, Denis Podalydès et Emmanuelle Béart. Réunis pour la première fois sur scène, ils incarnent les membres d’une famille d’artistes, de philosophes et de compositeurs pris dans le terrible naufrage du XXe siècle.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect