chronique

Le public du Festival de Théâtre de Spa est (déjà) au rendez-vous

Journaliste

Dix jours avant son ouverture, l’événement théâtral de l’été avait déjà franchi la barre de 80% d’occupation.

Au début de l’été 2015, de sombres nuages s’accumulaient au-dessus du Festival créé en 1959 par le Théâtre National comme vitrine de la production théâtrale belge (francophone). Suivant l’avis du Conseil de l’Art dramatique (CAD), la ministre de la Culture de l’époque, Joëlle Milquet, décidait d’une diminution des subsides de la Communauté française à l’événement. Bénéficiant d’un contrat-programme datant de 2002 qui n’a plus été indexé depuis 5 ans, le festival voyait sa dotation diminuer de 1% en 2015 avant une nouvelle baisse de 5% pour 2016. La directrice du festival Cécile Van Snick, a rencontré la nouvelle ministre de la Culture Alda Greoli pour discuter de l’avenir du festival mais aussi de sa succession puisqu’elle entend céder la barre d’ici 2017 après avoir accompagné le ou la candidate qui sera désigné en novembre. Rien de vraiment concret n’est (encore) sorti de cet entretien. "Ce n’est pas évident pour la ministre, parce qu’elle est elle-même spadoise, souligne Cécile Van Snick. Elle analysera la situation avec du recul et à l’aune de choix politiques qui concernent les festivals en général en Communauté française."

L’un des points forts du Festival de Spa réside dans la convivialité qui se dégage notamment des rencontres entre spectateurs et artistes.

En attendant, l’édition 2016 se prépare sans céder à la panique et sans concession sur le plan artistique. "2016 n’est pas maigrichonne, insiste Cécile Van Snick, ce n’est pas au spectateur à être sanctionné. C’est un festival digne de ce nom et pas un festival de crise." Les efforts ont été menés sur la rationalisation – comme par exemple faire loger les troupes jeunes à plusieurs dans la même chambre –, pas sur l’artistique mais "sur ce qu’il y a autour".

À l’affiche

Le Festival de Spa, qui connaît un succès croissant d’année en année (les recettes 2015 dépassaient celles de 2014 déjà supérieures à celles de 2013), devrait à nouveau atteindre ses objectifs cette année. À dix jours de son ouverture, la barre des 80% de réservations était déjà dépassée. Certains spectacles affichent déjà complet et des représentations supplémentaires ont été ajoutées lorsque c’était possible. Il en est ainsi pour "L’Homme du hasard", "Entretien d’un philosophe avec la Maréchale de ***" et "Corbeaux de jour". Ce dernier spectacle de Pedro Romero (la suite de "Belles de nuit") figure au nombre des quatre créations d’auteurs belges avec "Un Mardi sur deux" de Christian Dalimier, "Adèle" de Veronika Mabardi, et "Camille" de François Ost.

©Lou Verschueren

Veronika Mabardi sera également à l’honneur avec la reprise de "Loin de Linde" comme d’autres auteurs belges vivants que le festival entend soutenir depuis sa création. À l’affiche notamment, "L’Enfant sauvage" de Céline Delbecq, "21, Rue des Roses" de et avec Carmela Locantore, "Alive" de et avec Emmanuel Dekoninck, Benoît Verhaert et Gilles Masson. Autre moment fort, la reprise du spectacle "mash-up" hors-norme "Blockbuster" de Nicolas Ancion avec le Collectif Mensuel qui avait cartonné à Liège et en tournée. Le festival accueille également deux productions françaises: "Le Mariage de Figaro" adapté dans une mise en scène de Jean-Paul Tribout et "D’un retournement l’autre" de Frédéric Lordon.

L’un des points forts du Festival de Spa réside dans la convivialité qui se dégage notamment des rencontres entre spectateurs et artistes. Et puis il y a les à-côtés comme des rencontres avec les auteurs, des lectures de textes inédits, des concerts de fin de soirée et du théâtre de rue. Et une nouveauté cette année, le théâtre pour les tout-petits, suivi d’ateliers avec les compagnies: "Expresso Circus", des ombres chinoises en musique dès 4 ans (11 août à 11h et 17h) et "Raoul", la découverte d’un vieux meuble étonnant et mystérieux rempli d’histoires et de trésors (14 août à 10h30 et 16h30). Bref, onze jours pour faire le plein de théâtre.

Festival de Théâtre de Spa du 5 au 15 août, www.festivaldespa.be.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés