Les artistes investissent les pavés montois

"Red ball" de Kurt Perschke. ©Jaume_Master

Une gigantesque chute de dominos aura lieu ce 14 mai le long d’un parcours de 2 km sur les pavés de la ville de Mons, capitale européenne de la culture 2015

La performance "Dominoes" inaugurera le festival "Ville en jeu(x)", proposant une quinzaine de représentations artistiques dans les espaces publics montois du 14 au 23 mai.

Pas moins de 7.000 blocs de béton cellulaire de 6 kilos seront disposés sur les pavés montois dans le courant de la journée, pour pouvoir enclencher le jeu de dominos géant à 16 heures. "Les visiteurs pourront suivre le parcours qui traversera des écoles, des maisons de repos, l’hôtel de ville et le théâtre pendant une représentation avant d’assister au final sur la grand-place", explique Philippe Kauffman, directeur artistique de Mons 2015.

Une quinzaine d’autres performances s’enchaîneront afin de créer le dialogue entre l’espace urbain et les visiteurs

Les spectateurs sont invités à filmer le mouvement auquel ils assistent via une application (Beehive Mons 2015) sur leur smartphone. La mosaïque des vidéos envoyées sera montée pour (si tout fonctionne) faire un film qui suivra le parcours des dominos du début à la fin.

Quelque 250 volontaires contribueront aux travaux de la compagnie londonienne "Station house opera" pour créer et protéger le parcours. Les blocs, construits par la société belge Cellumat, seront ensuite offerts au CPAS de Mons.

Recoins

Une quinzaine d’autres performances s’enchaîneront les jours suivants dans les rues de la capitale européenne de la culture afin de créer le dialogue entre l’espace urbain et les visiteurs. Ainsi, un énorme ballon rouge gonflable de 5 mètres de diamètre viendra encombrer l’espace public, obligeant les gens à changer leur parcours habituel et découvrir de nouveau lieux. Le dispositif de l’artiste américain Kurt Perschke sera déplacé tous les jours dans de nouveaux recoins de la ville.

"Red ball" de Kurt Perschke. ©Jaume_Master

Emmanuel Bayon, jeune "artiviste" viendra panser les plaies de la ville en réparant les trous, les structures cassées et les soulignant d’un rouge "mercurochrome". Le grapheur belge Vincent Glowinski dessinera aussi, avec de la lumière, des chimères sur la collégiale Sainte-Waudru.

Parades, chasses au trésor, lunapark collectif animeront l’espace, souvent avec beaucoup de poésie et d’humour, pendant une dizaine de jours.

Festival Ville en Jeu(x) du 13 au 23 mai dans les rues de Mons, programme sur mons2015.be.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés