Les arts vivants renouent le lien social

Mars en balade à Mons ©doc

Clarinette, percussions, danse ou théâtre: à Mons, rencontres inédites entre artistes et personnes confinées, à portée de balcon.

Quelques notes de musique, une fenêtre qui s’ouvre puis une autre, des visages qui apparaissent le temps d’une prestation surprise dans des lieux parfois inattendus de Mons et de ses environs. Ainsi se déroule le projet "Mars en balade" mis sur pied par Jean-Paul Dessy et Philippe Kauffmann pour Mars (Mons Arts de la Scène). "Face aux impératifs du confinement, nous avons choisi de nous déplacer dans des lieux propices, parfois inconnus de nous, pour proposer des moments impromptus de partage et permettre la création d’un lien social unique, sans mots, entre un artiste et un public", raconte Jean-Paul Dessy, directeur artistique de l’ensemble Musiques Nouvelles.

Émotion partagée

"La musique est rendue à sa liberté première, elle touche en plein cœur."
Jean-Paul Dessy
directeur artistique de l’ensemble Musiques Nouvelles

Sur les réseaux sociaux, des vidéos rendent compte du caractère heureux et indispensable de la chose. Chaque fois qu’une fenêtre s’ouvre au son des premières notes, c’est comme un petit miracle: "Il y a là une énergie, une communion, une joie, une beauté et une puissance du lien qui donnent tout son sens à la musique. C’est aussi le caractère inattendu, non cadré dans les codes habituels de la transmission artistique, qui crée cette émotion partagée; la musique est rendue à sa liberté première, elle touche en plein cœur", relate Dessy, qui aimerait continuer à porter cette poésie vers l’extérieur dans les années à venir. Jusqu’à la mi-juin, ces prestations itinérantes ont lieu plusieurs fois par semaine mais ne sont jamais annoncées afin d’éviter les rassemblements. À vos fenêtres!

Mons Arts de la Scène, www.surmars.be

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés