"Les Moutoufs" interrogent leurs racines marocaines.

©rv doc

Théâtre | "Les Moutoufs du Kholectif Zouf", jusqu’au 24 mars au théâtre Le Public, à Bruxelles.

"On parle même pas arabe!" Mis à part des traits ou un prénom exotique parmi les Nicolas et Charlotte de la cour de récré, qu’est-ce qui les rattache à un pays, une culture qu’ils ne connaissent pas? Ils sont les Moutoufs, désignés zinnekes, nés ici, d’un père de là-bas, lieu de vacances ou tache aveugle de l’album familial.

Devant nous, ils assemblent le puzzle de l’intime, incapables, comme le saumon de Philippe Avron, de remonter l’eau trouble de la filiation vers la source tarie d’un père acculturé. Des cabines imaginées par Renata Gorka sont goulets de douane, photomatons, cabines de plage, isoloir ou gueuloir pour Jasmina et Monia Doueib, Myriem Akheddiou, Hakim Louk’man et Othmane Moumen.

Cette mise en lumière vive de la bâtardise honteuse table sur l’émotion ludique et pêche par ses qualités.

Collectivement, jusque dans l’écriture, ils brassent questions et souvenirs dans le grand tajine de l’émotion, des non-dits, des anecdotes cocasses ou acides, entre blessures, paradoxe et bêtise du racisme ordinaire. Pour eux-mêmes, ces jeunes désormais parents rejouent à la Perec le "je me souviens", des questions sans réponses. "D’où je vais?" et surtout que transmettre?

Derrière eux, des films de familles mixtes, mais pas de photo de la migration d’un père qui croyait au retour, et non pas à l’exil. Par la scène et la confrontation de leurs différences, à l’intérieur de cette dernière, ils emboîtent les poupées russes de ce qui s’est tût, dans toutes les langues. Archi-sympathique autant que nécessaire, cette mise en lumière vive de la bâtardise honteuse table sur l’émotion ludique et pêche par ses qualités. Il faudrait un texte solide où poser sa boussole, "on n’a fait que tourner en rond", valise vide en main, dans le costume usé du père. à faire des sauts de carpe, à l’aveugle, dans le bassin des origines. Camus ne disait-il pas "si le monde était clair, l’art ne serait pas"?

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content