Publicité

Opéra | Faust, Le Seigneur de l'anneau

Cette espèce de gros cendrier fuligineux, ou collier de chien géant, ou immense joint de robinetterie, qui tourne sur lui-même, qui s’élève et s’incline en continu, a de quoi filer le bourdon. ©Opéra Royal de Wallonie

À l’Opéra royal de Wallonie, le "Faust" de Gounod donne le tournis: un cercle étrange y pivote en tous sens (cachés)! Épinglons la prestation d'Anne-Catherine Gillet, formidable en pucelle maudite, ambiguë, frivole, séduite et infanticide.

Déprimé comme pas deux par sa totale incapacité à s’accomplir via le savoir, l’amour ou la foi, Faust, seul en ses pensées moroses, tire sans joie quelques documents d’un éboulis de vieux classeurs abandonnés au centre d’un gigantesque anneau pivotant… Élément essentiel du dispositif très conceptuel imaginé par le metteur en scène italien Stefano Poda (un homme-orchestre, puisqu’il règle aussi les ballets, les décors, les lumières et les costumes), cette espèce de gros cendrier fuligineux, ou collier de chien géant, ou immense joint de robinetterie, qui tourne sur lui-même, s’élève et s’incline en continu, a de quoi filer le bourdon.

L'opéra

"Faust"

À l’ORW (Liège), jusqu’au 2/2, puis au PBA (Charleroi), le 8/2.

Note: 4/5

De Charles Gounod. Patrick Davin, direction musicale. Stefano Poda, mise en scène. Orchestre et Chœurs de l’ORW.

D’ailleurs, Faust (le ténor liégeois Marc Laho) flirte avec l’idée d’en finir, lorsque paraît Méphisto (le baryton-basse Ildebrando D’Arcangelo). Et tout de suite ça va beaucoup mieux, puisque l’envoyé du Diable lui promet les plaisirs de la jeunesse, qui rime avec ivresse, caresses et maîtresses, en échange de son âme. Marché conclu, en présence des acolytes du sardonique – une foule de choristes et de danseurs mêlés, très classes, très "Men in black" dans leurs tailleurs et costards rouge sang.

Bouche d’égout, écoutille de sous-marin ou roue à hamster (selon sa position dans l’espace), cet anneau possède une signification… qu’il revient à chacun d’inventer. Peut-être un symbole d’écrasement, ou d’une aspiration à la perfection jamais atteinte. Peut-être la preuve que le chemin ne mène nulle part. Cette pièce maîtresse, qui met la machinerie de l’ORW à forte contribution (des techniciens s’activent sur scène, comme figurants), impose en tout cas son étrange présence d’un bout à l’autre de l’œuvre ("Faust", créé à Paris en 1859, dure quatre heures).

La 'Nuit de Walpurgis' lors du spectacle à Liège

"Ah! Je ris de me voir si belle…"

Et c’est précisément quand ses incessantes révolutions commencent à paraître un peu longuettes que Poda injecte diverses surprises: aux chorégraphies tantôt ondulantes, tantôt détraquées succède l’arrivée de Marguerite (Anne-Catherine Gillet, formidable en pucelle maudite, ambiguë, frivole, séduite et infanticide) qui, sur le fameux "air des bijoux" de la Castafiore, préférera au manteau-tapis de fleurs convoité par Dame Marthe (la grande Angélique Noldus) celui tout en argenterie clinquante déposé par Méphisto.

Anne-Catherine Gillet, formidable en pucelle maudite, ambiguë, frivole, séduite et infanticide entonne le fameux "air des bijoux" de la Castafiore…

Restez jusqu’au bout, quoi qu’il advienne: au cinquième acte, Valentin sera déjà mort (Lionel Lhote, qui pète pourtant la forme, cette année!) mais l’épisode de la Nuit de Walpurgis réserve encore quelques trouvailles géniales, comme la danse en string d’une quinzaine d’ancêtres australopithèques aux corps passés au brou de noix.

Au pupitre, Patrick Davin lance des flammes (de l’enfer), tandis que l’intrigant cercle mobile, parfois ornementé, roule toujours: couvercle de bocal? silo à grain? bunker? estampe japonaise? Suivons les conseils du metteur en scène, qui recommande, dans sa note d’intention un peu alambiquée, de se fier seulement au mystère de l’émotion: "Le spectateur le plus sage devrait s’asseoir devant le rideau fermé et se débarrasser de toutes ses connaissances et lectures…" Y compris donc celle-ci.

 l’ORW (Liège), jusqu’au 2/2, puis au PBA (Charleroi), le 8/2.

©ORW

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés