Un "Livre de la jungle" à chœur ouvert

©Zvonock

"Le livre de la jungle", jusqu’au 19 mai au Théâtre royal du Parc.

Familier des spectacles à vocation intergénérationnelle ("Le tour du monde en 80 jours", "Le Noël de Mr Scrooge", "Chaplin", etc.), le Théâtre royal du Parc se dépense sans compter pour émerveiller petits et grands avec "Le livre de la jungle". Cette création propre au Parc, basée bien sûr sur le recueil de nouvelles de Rudyard Kipling, doit ses chansons et textes à Thierry Debroux et ses compositions à Philippe Tasquin. Car c’est sous la forme d’une comédie musicale que les bien connues aventures de Mowgli nous sont contées.

Bien connues, mais revisitées: c’est une adaptation libre, aux accents contemporains et aux choix narratifs assumés, mettant en relief le début et la fin de l’histoire. Force décors, costumes, lumières en mettent plein les yeux: ça apparaît, disparaît, glisse, descend; et les ambiances changent à chaque tableau. Combiné à une large palette de comédiens – adultes et enfants –, on aurait presque envie de pouvoir agrandir la scène pour donner plus d’amplitude au regard. Les costumes, les masques et la scénographie sont à l’unisson pour osciller entre jungle et cité, temps anciens et temps actuels dans un bouillonnement créatif spectaculaire.

Les enfants à la fête

C’est une authentique comédie musicale où les chansons sont reines, en solo, en duo, en chœur. Les paroles riment gentiment et la musique mise aussi sur l’accessibilité. Les clins d’œil et l’humour jouent sur les ressorts du décalage (anachronique, particulièrement, comme le coup du selfie) et du comique de situation (le serpent Kaa joue ici du violon).

C’est le relationnel, les liens affectifs – possibles et impossibles – que ce "Livre" met en avant, et les aléas de la vie qui scellent un destin. Une chambre de résonance pour l’histoire personnelle du metteur en scène (et directeur du théâtre) Thierry Debroux, lui dont la destinée théâtrale a éclôt minot: Madame Christine faisait jouer à ses élèves de 3e maternelle… "Le livre de la jungle".

Quand le petit Baloo attrape un rhume, il faut le remplacer au pied levé et c’est le minot Thierry qui est choisi. Comédien, metteur en scène, auteur, directeur, il n’y a pas eu d’erreur d’orientation pour cet homme qui n’a de cesse, aujourd’hui, d’ouvrir grand la porte du théâtre aux enfants.

"Le livre de la jungle", jusqu’au 19 mai au Théâtre royal du Parc. www.theatreduparc.be

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content