AG et AGF se disputent le contrôle d'Assubel

Au milieu des années 80, les groupes AGF et AG se disputent le contrôle d'Assubel.

Au milieu des années 1980, Assubel est la troisième compagnie d'assurance en Belgique derrière AG (future Fortis, puis Ageas) et Royale Belge (future Axa Belgium).

En 1987, Assubel prépare discrètement son introduction en Bourse. Les responsables d'AG ont vent du projet et décident de prendre les devants. Ils lancent une offre publique d'achat sur les actions d'Assubel, dont une part importante est détenue par les cadres et dirigeants de la compagnie. Parmi ses actionnaires institutionnels figure le holding Cobepa, qui siège au conseil d'administration. Mandaté par ce dernier, Cobepa demande à l'assureur français AGF de jouer les chevaliers blancs pour contrer AG.

AGF accepte de monter au créneau et renchérit sur l'offre d'AG. S'en suit une période trouble, à l'issue de laquelle, contre toute attente, AG et AGF négocient entre eux le partage d'Assubel (avec Cobepa)! Puis rapidement, les nouveaux copropriétaires découvrent que cette formule s'avère contre-productive pour Assubel dont les résultats stagnent.

AG revend ses parts à AGF qui, après le départ de Cobepa, devient seul maître à bord. En 1998, le groupe AGF, entre-temps privatisé en France, sera racheté par le géant allemand Allianz. Enfin la filiale AGF Belgium, bâtie sur l'ossature d'Assubel, sera rebaptisée Allianz Belgium en 2007.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés