Catastrophe à Tchernobyl

©Photonews

A la suite d'erreurs humaines, le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl explose dans la nuit du 25 au 26 avril 1986. Le bilan humain fait toujours l'objet de polémiques, 25 ans après la catastrophe.

Dans la nuit du 25 au 26 avril 1986, la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine effectue un exercice dont le but consiste à prouver que la centrale pouvait se relancer d'elle-même suite à une perte totale du réseau électrique.

Malheureusement, une série d'erreurs sont commises par les techniciens de la centrale. Le réacteur n°4 ne répond plus et explose. La dalle de béton de 1.200 tonnes qui le recouvre est propulsée en l'air avant de retomber sur le coeur du réacteur. Fracturé par le choc, il libère dans l'atmosphère de grandes quantités de substances hautement radioactives. Il est 01h24 du matin, la bataille de Tchernobyl ne fait que commencer et durera huit mois, soit le temps nécessaire pour construire le sarcophage de béton et de plomb qui recouvre le réacteur.

Cet accident est le premier classé au niveau 7 sur l'échelle internationale des événements nucléaires (INES) et même si la catastrophe de Fukushima a atteint ce même niveau, Tchernobyl reste dans la conscience collective l'accident nucléaire le plus grave répertorié jusqu'à aujourd'hui.

Près de 25 ans après la catastrophe, le bilan humain fait l'objet de vives polémiques. Il est en effet difficile de prédire avec précision le nombre de morts encore à venir.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés