Ne votez surtout pas PTB, dixit la FGTB

©Belga

Le syndicat socialiste n'a pas apprécié la façon dont Raoul Hedebouw le présentait dans son entretien avec L'Echo. Se fendant d'un petit mail ce samedi, la section de la FGTB Liège-Huy-Waremme clame haut et fort son indépendance... tout en rappelant de voter PS le mois prochain, au nom d'une gauche soudée.

Le président de la section liégeoise de la FGTB Marc Goblet n'accepte pas que le porte-parole du PTB présente le syndicat socialiste comme tout acquis à sa cause. "La FGTB et la CSC soutiennent le PTB-Go! car ils ont bien compris que les partis traditionnels avaient tout lâché", nous avait affirmé en interview Raoul Hedebouw, leader du mouvement de gauche radicale.

Marc Goblet a donc tenu à "rétablir la position claire" de la FGTB Liège-Huy-Waremme. L'homme fort de la régionale s'est accordé un droit de réponse en nous adressant un mail ce samedi.

Prônant l'indépendance du syndicat, le président Goblet en rappelle aussi l'objectif, à savoir "favoriser l'unité de la gauche" pour peser sur les décisions en tant que "contre-pouvoir" afin de réaliser son projet de société solidaire.

Cette lutte menée par le syndicat socialiste rencontre évidemment un "adversaire", "la droite et le capital", dont les politiques génèrent plus d'inégalités "en rendant les riches plus riches et les pauvres plus pauvres", poursuit-il.

Mais Marc Goblet, l'un des contacts privilégiés du ministre PS des Entreprises publiques, concède également dans son mail que "la FGTB a besoin d'un relais politique au sein des gouvernements pour porter ses revendications". Et il n'y a qu'un seul parti de référence sur lequel on puisse compter, reconnaît le président de la régionale liégeoise, c'est le parti socialiste.

Alors, en jouissant pleinement de son autonomie à l'égard des formations politiques, Marc Goblet tient tout de même à conclure son droit de réponse par un petit conseil démocratique pour le 25 mai: votez PS !

Relevons enfin l'objectif assumé par le PTB de faire entrer des "élus par les travailleurs" aux Parlements. Et, sur les 170 syndicalistes wallons, bruxellois et flamands présents sur les listes de la gauche radicale, plus de 100 candidats (68%) viennent de... la FGTB.

Publicité
Publicité