Derrière le bug, une filiale d'Ethias

©BELGA

C'est donc bien l'application et non le matériel qui est mise en cause dans le bug qui a perturbé le scrutin dimanche. Derrière cette application NRB, une filiale d'Ethias.

Un des grands perdants du scrutin de dimanche est sans aucun doute le vote électronique. Faut-il encore le rappeler un solide "bug" informatique a perturbé, dimanche vers minuit, le dépouillement du scrutin en Région bruxelloise et à Liège. Dans trois cantons bruxellois (Molenbeek, Schaerbeek, Bruxelles-ville), ainsi qu’à Liège, des problèmes liés au cryptage/décryptage des ordinateurs devant rassembler et comptabiliser les différents résultats électoraux sont apparus. 

  • Mais qu'elle est l'origine de la panne?

Il semblerait que le matériel puisse être mis hors de cause. C'est du côté de l'application que l'origine du problème doit être trouvée. Une application conçue spécialement pour le vote électronique par Stésud, une filiale de la société NRB.

"Le problème n’avait rien à voir avec les ordinateurs ou les disquettes, mais bien avec l’application spécialement développée pour ces élections", a expliqué Peter Grouwels, porte-parole de l’intérieur."“Cette application a été pourtant testée en profondeur avant d’être certifiée, mais elle a provoqué une incohérence au niveau des voix de préférence dans plusieurs cantons."

  • Qui est NRB?

Il s'agit de l'ancien département IT d'Ethias qui compte toujours l'assureur mutualiste comme principal actionnaire. On trouve à ses côtés dans le capital de la société informatique quelques intercommunales, comme Tecteo ou la SWDE. Dans une interview qu'il nous avait récemment accordée, le directeur financier du groupe Henri Thonnart expliquait qu'il misait sur les élections pour doper son chiffre d'affaires...

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés