1.800 fonctionnaires turcs limogés retrouvent leur travail

Le président turc Erdogan avait fait limoger de nombreux fonctionnaires suite au putsch de 2016. ©Photo News

La Turquie réintègre 1.800 fonctionnaires renvoyés à la suite du coup d'Etat manqué de juilllet 2016.

Parmi les nombreux limogés après le putsch manqué en Turquie de juillet 2016, 1.823 fonctionnaires vont retrouver le chemin du travail, selon l'agence de presse de l'Etat Anadolu.

Ceux-ci avaient été radiés après avoir téléchargé la messagerie cryptée ByLock que le gouvernement considère comme un outil de communication putschiste. Fin décembre 2017, les autorités turques annonçaient que l'application avait finalement été téléchargée par des milliers de personnes à leur insu. 

Au total, depuis le putsch manqué, 150.000 personnes ont été limogées ou suspendues de leurs fonctions suite à la tentative de coup d'Etat, imputée par la Turquie au prédicateur Fethullah Gülen, qui nie les faits. 

150.000
Putsch
Depuis le putsch manqué, 150.000 personnes ont été limogées ou suspendues de leurs fonctions.

Parmi les personnes réintégrées par le décret-loi figurent 544 employés du ministère de l'Education nationale, 458 de la direction générale de la Sûreté et 204 du ministère de la Santé. Selon l'agence de presse, ces fonctionnaires recevront un salaire pour toute la durée durant laquelles elles étaient sans emploi. 

Affaire des journalistes écroués 

Par ailleurs, le gouvernement turc a fustigé la Cour constitutionnelle ce vendredi pour avoir ordonné la remise en liberté conditionnelle de deux journalistes accusés d'être en lien avec le putsch de 2016. La Cour constitutionnelle a "dépassé les limites de ses pouvoirs législatifs et constitutionnels" en prenant cette "mauvaise décision", a tweeté le vice-Premier ministre Bozdag, appelant cette institution à ne pas se comporter comme une "super cour d'appel".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content