Publicité
Publicité

"C'est terrible à dire, mais il y a trop de théâtres à Bruxelles, trop de comédiens et trop d'écoles"

La langue de bois n'est pas le registre de prédilection de la comédienne emblématique de la scène théâtrale francophone. Jacqueline Bir n'hésite pas à prendre le contrepied de la pensée dominante de sa corporation sur tous les sujets actuels qui fâchent: l'âge de la retraite, la culture oubliée du confinement et le passé de ses deux patries, la Belgique et la France.