live

Qui reconnait cet homme?

L'Etat islamique a revendiqué les attentats de l'aéroport de Zaventem et du métro bruxellois qui ont fait au moins 34 morts. Un suspect est en fuite. La police diffuse un avis de recherche. Des perquisitions sont en cours. Le niveau de la menace a été relevé au niveau maximum.
  • Fin du live

    Merci de nous avoir suivi.
    Nous reprendrons le live à l'aube mercredi pour continuer à vous informer en direct.

    Bonne nuit!

  • Le point de la situation à 23h30

    Bruxelles a été frappée mardi par plusieurs attentats terroristes coordonnés et revendiqués par l'Etat Islamique.

    Deux kamikazes se sont fait exploser peu après 8h dans l'aéroport de Bruxelles-National. Le bilan actuel fait état de minimum 11 morts et 81 blessés. Une 3e bombe n'aurait pas explosé.

    Une troisième explosion a également eu lieu dans le métro à Maelbeek. Bilan provisoire: 20 morts et 106 blessés dont 17 dans un état grave.

    - La Belgique est passée en niveau d'alerte 4. Le niveau d'alerte sera réexaminé mercredi.  Trois jours de deuil national ont été décrétés.

    - La situation à BruxellesLa circulation ferroviaire a repris. Les écoles devraient ouvrir mercredi. L'aéroport restera fermé mercredi.

    - Une photo des suspects a été diffusée. Deux d'entre eux sont morts et le 3e est en fuite. La police a lancé un avis de recherche à son encontre.

    - Des perquisitions sont en cours dans la région bruxelloise. Un drapeau de l'EI, des explosifs, des produits chimiques et des clous ont été retrouvés à Schaerbeek.

     

    ©NC

  • La police autorise désormais certains automobilistes à passer sur la route de l'aéroport de Zaventem, notamment les travailleurs d'entreprises situées sur le site. Le bâtiment principal et les garages demeurent eux inaccessibles, a constaté l'agence Belga sur place.

    Deux colonnes de véhicules militaires lourdement équipés sont par ailleurs arrivés à l'aéroport dans le courant de la soirée.

    L'aéroport reste bien fermés aux passagers ce mardi soir et toute la journée de mercredi.

  • Une délégation du FBI et de la police de New York va se rendre à Bruxelles, a annoncé mardi soir le responsable de la lutte antiterroriste de la police de New York John Miller, expliquant que des Américains figuraient parmi les victimes des attentats.

  • La ligne 2 du métro bruxellois partiellement en service

    La ligne 2 du métro de Bruxelles a été partiellement remise en service, a annoncé mardi soir la Stib via Twitter.

    La Stib avait annoncé plus tôt dans la journée faire "tout ce qu'il est possible pour garantir une sécurité maximale sur le réseau de transport public mercredi matin".  Les utilisateurs sont invités, dès mercredi à 6h00, à appeler le centre de contact (070/23.20.00) ou consulter le site web (stib.be) ou les médias sociaux pour obtenir plus d'informations sur l'état de fonctionnement du réseau.

  • Le parquet de Paris ouvre une enquête en France

    L'ouverture de cette enquête par la justice française répond à une procédure classique, du fait de la présence de huit Français blessés dont trois grièvement parmi les victimes des attentats de Bruxelles.

  • Les bombes dans des valises

    Les assaillants transportaient les "bombes dans des valises", a-t-on appris de sources officielles. 

    "Ils sont venus en taxi avec des valises, leurs bombes étaient dans les valises. Ils ont mis leurs valises dans des chariots. Les deux premières bombes ont explosé", a affirmé le bourgmestre de Zaventem, Francis Vermeiren. "Le troisième a aussi mis sa valise sur un chariot mais il a dû paniquer, elle n'a pas explosé", a-t-il ajouté.

  • L'opération à Schaerbeek est toujours en cours. "Il y a encore une menace, le périmètre ne peut donc pas être levé", a expliqué le bourgmestre de la commune, Bernard Clerfayt, qui est descendu sur place. Le bâtiment actuellement fouillé avait été loué très récemment, a précisé le bourgmestre.

  • Des centaines de personnes se sont réunies spontanément devant la Bourse de Bruxelles dans un mouvement de solidarité en réaction aux attentats qui ont frappé Brussels Airport et la station de métro bruxelloise de Maelbeek.

    Le Premier ministre Charles Michel et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker se sont joints à la manifestation.

    ©AFP

     D'innombrables messages de compassion et d'espoir ont été inscrits à la craie sur le sol. De nombreuses chaînes de télévision étrangères rapportent les événements de Bruxelles, avec comme image en arrière-plan ce rassemblement spontané.

    ©AFP

  • "Nous n'allons pas annoncer vite vite de nouvelles mesures"

    Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) et son collègue de la Justice Koen Geens (CD&V) se gardent bien mardi soir de faire la politique du lance-flammes. "Lancer maintenant une série de nouvelles mesures, je pense que ça n'a pas beaucoup de sens", a indiqué Jan Jambon sur le plateau de VTM Nieuws. "Le gouvernement a déjà pris trente mesures", souligne-t-il. "Elles ne sont pas encore toutes mises en oeuvre. Certaines demandent du temps. Je pense que nous devons poursuivre ce travail et peut-être l'accélérer où c'est possible."

    "Le pire que nous puissions faire, c'est tronquer nos valeurs pour nous défendre contre cette agression. C'est ce qu'ils veulent."
    Jan Jambon
    Ministre de l'Intérieur

  • Hommage à la Belgique

    Le Palais royal à Amsterdam. ©doc
    La tour Eiffel à Paris. ©REUTERS
    La Porte de Brandebourg à Berlin. ©REUTERS
    La fontaine de Trevi à Rome. ©REUTERS
    La résidence du Premier ministre britannique au 10, Downing Street à Londres. ©BELGAIMAGE
    Le Palais de Justice à Lyon. ©REUTERS

  • Perquisition à Scharbeek

    Le parquet fédéral a communiqué sur la perquisition en cours à Schaerbeek. Un engin explosif, des produits chimiques, un drapeau de l'EI ont été trouvés, mais aucun individu.

    Selon des témoins présents sur place, la rue du Midi serait bouclée et des démineurs seraient présents sur place.

    Par ailleurs, l'enquête ouverte par la section anti-terroriste du parquet fédéral a été confiée à trois juges d'instruction spécialisés en matière de terrorisme. 

  • Retour à la normale Gare du Nord

    retour ©doc

  • "Gardons confiance en nous-mêmes, cette confiance est notre force"

    Dans un discours, le Roi Philippe a déclaré son soutien aux familles des victimes. Il a également salué les efforts des services de secours et de sécurité et a loué les initiatives individuelles des Belges qui ont fait preuve de solidarité. "Pour chacun de nous, ce 22 mars ne sera plus jamais une journée comme les autres."

    Il a invité la population belge à garder confiance. "Nous continuerons à répondre avec fermeté, avec calme et dignité."

     

    ©BELGA

  • Des explosifs ont à nouveau été découverts mardi soir à Brussels Airport, selon une source policière. Les lieux sont à nouveau bouclés. Le service de déminage s'est rendu sur place.

  • Le niveau 4 est maintenu

    Le Conseil national de sécurité s'est réuni cet après-midi. Il a décidé par l'Ocam de maintenir le niveau 4 de la menace, a annoncé le Premier ministre mardi soir. Une nouvelle évaluation est prévue demain matin.

    Le centre de crise et les services de sécurité ont adopté des mesures supplémentaires:

    - le renforcement de la présence militaire
    - le renforcement des contrôles aux frontières

    Charles Michel a confirmé les trois jours de deuil national. Il a également salué le travail des forces de sécurité et du personnel médical dans les hôpitaux. 

    "Je voudrais dire à ceux qui ont choisi de se porter en ennemis barbares de la démocratie, que nous allons rester unis."
    Charles Michel
    Premier ministre

    Où en est l'enquête?

    "Les enquêtes ont démarré. Les investigations vont se dérouler dans les prochaines heures et les prochains jours", a affirmé Charles Michel.

    Frédéric Van Leeuw (procureur fédéral), Charles Michel (Premier ministre) et Jan Jambon (ministre de l'Intérieur) ©BELGA

    Frédéric De Leeuw, le procureur fédéral, a déclaré que vraisemblablement deux des trois suspects se sont suicidés. La troisième personne est activement recherchéeUne enquête est en cours. Les enquêtes prendront encore plusieurs heures.

    "Des témoins sont entendus et des perquisitions sont en cours. Il est important que les adresses de ces perquisitions ne soient pas divulguées", a-t-il rappelé.

    "Les attaques ont été revendiquées par l'Etat islamique. Cette information doit encore être vérifiée", affirme Frédéric De Leeuw. "Il est trop tôt pour faire un lien direct avec les attentats de Paris."


  • Qui reconnait cet homme?

    ©pol fed

    Voici texto l'avis de la police

    La police cherche à identifier cet homme. Il est suspecté d'avoir commis l'attentat à l'aéroport de Zaventem le mardi 22 mars 2016.

    Si vous reconnaissez cet individu ou si vous avez des informations concernant cet attentat, veuillez prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone gratuit 0800 30 300.

    Discrétion assurée

  • "Une cellule secrète des soldats du Califat (...) s'est élancée en direction de la Belgique croisée" qui n'a "cessé de combattre l'islam et les musulmans."
    L'Etat islamique
    dans un communiqué

    Le groupe jihadiste État islamique (EI) a revendiqué dans un communiqué mis en ligne en arabe et en français les attentats de Bruxelles.

  • Les hôtels bruxellois mettent mardi soir gratuitement des chambres à disposition des personnes touchées par les attentats de Bruxelles ainsi que de leur famille, a fait savoir la Brussels Hotels Association (BHA).

    Un numéro d'information a également été mis en service à l'intention des personnes qui cherchent un lieu où passer la nuit de mardi à mercredi: 02/648.50.02.

  • Des clous dans les bombes de Zaventem

    Les bombes utilisées à l'aéroport de Zaventem contenaient des clous, a indiqué à VTM l'administrateur délégué de l'hôpital universitaire Gasthuisberg de Louvain, Marc Decramer. La plupart des victimes accueillies dans cet hôpital présentaient des fractures, brûlures et d'importantes coupures causées par des objets métalliques.

    Treize victimes des attaques sont actuellement soignées au Gasthuisberg. Cinq d'entre elles sont grièvement blessées.

  • Les opérations de déminage continuent à Etterbeek

    Une nouvelle explosion contrôlée aurait eu lieu à Etterbeek, alors que les services de déminage sont toujours en action, selon nos confrères de Bel RTL.

  • L'aéroport fermé mercredi

    Arnaud Feist, le CEO de Brussels Airport, a confirmé la fermeture de l'aéroport de Zaventem mercredi.

  • Reprise partielle du réseau Stib en surface

    L'exploitation du réseau Stib reprend partiellement en surface.

    Par ailleurs, le centre de crise a déclaré que le trafic recommencera dès que possible sur les lignes 2 et 6 du métro à Bruxelles, moyennant des mesures de sécurité particulières.

  • L'Etat islamique revendique les attaques de Bruxelles

    doc ©doc

    Le groupe djihadiste Etat islamique revendique les attentats de Bruxelles selon une agence proche de l'EI.

  • Charles Michel à Brussels Airport

    Le Premier ministre, Charles Michel, s'est rendu vers 16h à Brussels Airport. Il était accompagné du ministre de la Justice, Koen Geens. Les ministres de l'Intérieur, Jan Janbon et de la Mobilité, Jacqueline Galant sont aussi attendus sur place. 

    Le Premier ministre se rendra ensuite à la station de métro de Maelbeek.

  • Voici la photo des suspects

    Voici une photo, prise par les caméras de surveillance de l'aéroport, et montrant les trois suspects dont un serait en fuite.

    Sur cette photo, on aperçoit trois personnes poussant un charriot à bagages. Deux d'entre elles, vêtues sombrement, semblent porter un gant à la main gauche, tandis qu'une troisième, aux vêtements clairs, porte sur la tête un chapeau. D'après plusieurs médias, les deux personnes gantées auraient commis les attentats tandis que la troisième personne serait activement recherchée mais l'information n'a pas été confirmée.

    La police fédérale confirme que les trois personnes figurant sur le cliché sont toutes suspectes.

  • Pour tenter de limiter le casse-tête du retour à la maison, les organisations patronales FEB, VOKA, BECI et UWE ont demandé dès 15h "aux entreprises que leurs employés basés à Bruxelles puissent quitter la ville, afin d’organiser et de coordonner le retour des navetteurs qui comptaient sur les transports commun". Le covoiturage est en effet encouragé dans les entreprises, pour pallier le manque de transport en commun.

  • Les images et les vidéos après les explosions

    Cliquez sur l'image pour visionner le diaporama

    Aéroport de Zaventem. ©NC
    ©NC
    ©NC
    ©NC
    ©@Massart_Serge
    ©@PaulineArmande
    ©Photo News
    Les stations de métro bruxelloises ferment l'une après l'autre. Actuellement, plus aucun transport public ne circule à Bruxelles. ©BELGA
    ©BELGA
    ©Photo News
    ©NC
    ©rtl info
    Métro bruxellois ©NC
    ©DC
    ©@evanlamos
    ©@lammert

    Dans le métro bruxellois

     

    A l'aéroport de Zaventem

     

    Evacuations à l'aéroport de Zaventem

    Attention: la vidéo d'une caméra de surveillance de Zaventem est fausse

    Le site France 24, spécialisée dans la vérification d'images, explique que la vidéo de surveillance qui circule sur les réseaux sociaux ne provient pas de l'aéroport de Zaventem. Il s'agit d'images d'un attentat en Russie en 2013.

    Une deuxième vidéo circule sur les réseaux sociaux, elle est également fausse.

     

    Bruxelles en mode lockdown

    Philip Hammond, secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères britannique, arrive à une réunion à Downing Street à Londres, pour aborder les problèmes sécuritaires suite aux attentats à Bruxelles. ©EPA
    Une réunion de crise a lieu à l'Elysée, en France. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault (à gauche) et le ministre de l'économie Emmanuel Macron, suivent le déroulement des événements sur leur gsm. ©EPA
    Les secours et l'armée se déploient à la station de métro Maelbeek. ©Photo News
    ©Photo News
    Des gendarmes patrouillent dans l'aéroport de Schiphol, aux Pays-Bas. Tous les vols à destination de Brussels Airport ont été annulés. ©ANP
    Les personnes présentes dans la Rue de la Loi sont évacuées. ©BELGA
    La police armée patrouille dans l'aéroport de Copenhague, au Danemark. Tous les vols à destination de Brussels Airport ont été annulés. ©EPA
    ©REUTERS
    Conférence de presse du gouvernement belge. ©BELGA
    La Place des Palais évacuée. ©BELGA
    Hommages devant la Bourse de Bruxelles ©Photo News
    Place de la Bourse à Bruxelles ©REUTERS
    Les files d'attente pour rentrer dans la gare Centrale. ©AFP
    ©AFP
    Minute de silence à l'Assemblée nationale française. ©AFP
    Rue de la Loi, à la station Maelbeek ©BELGA
    Le drapeau sur le Palais royal en berne. ©BELGA



  • Le réseau GSM toujours saturé

    En raison des nombreux appels en vue de rassurer ses proches, tous les réseaux connaissent des pics d’utilisation et de nombreux appels ne passent pas depuis ce matin. La situation n'était toujours pas réglée vers 15h20. 

    "On recommande aux utilisateurs de privilégier les SMS", répond François Bailly, directeur communication chez Base. "Ou les réseaux sociaux", ajoute-t-il.

    L’opérateur va d’ailleurs fermer plusieurs shops sur Bruxelles mais doit encore décider lesquels.

    "On a des problèmes de congestion sur certains sites (proches de lieux des explosions). Nos équipes techniques sont mobilisées pour résoudre les problèmes", explique de son côté Jean-Pascal Bouillon, porte-parole de Mobistar, qui recommande lui aussi l'utilisation des SMS, des services de messagerie et des réseaux sociaux.

    Les opérateurs Proximus, Voo et Telenet mettent également gratuitement leurs hot-spots Wi-Fi à disposition de la population.

  • Fin des opérations de secours à Zaventem

    Les opérations de recherche et de secours (search & rescue) des victimes à l'aéroport de Zaventem sont à présent terminées, ont confirmé les services de secours à l'agence Belga. Les pompiers sont en train d'évaluer la stabilité du bâtiment. L'opération de recherche d'armes et d'éventuels suspects au sein de l'aéroport est par contre toujours en cours. Les services de police présents sur place ne divulguent aucune information, renvoyant vers le parquet fédéral. Entre-temps, les tous derniers passagers sont évacués par bus et par train. Les travailleurs de l'aéroport sont autorisés à reprendre leur véhicule garé sur le site afin qu'ils puissent rentrer chez eux. 

  • Ecoles ouvertes mercredi

    Sauf contre-ordre du Conseil national de sécurité, les écoles ouvertes mercredi (gouvernement Fédération Wallonie-Bruxelles)

  • Un résumé des événements

    Bruxelles a été secouée par plusieurs attentats terroristes coordonnés, avec de puissantes explosions dans le métro et à l'aéroport de Zaventem, dont l'une probablement causée par un kamikaze, qui ont fait une trentaine de morts, plus de 200 blessés et paralysé la capitale.

    Quatorze personnes ont été tuées et 96 blessées à l'aéroport de Zaventem.

    A la station de métro de Maelbeek, le bilan toujours provisoire varie d'une "quinzaine de morts", selon les pompiers, à "probablement une vingtaine de décès" et 106 blessés, selon Yvan Mayeur.

    Ces attaques ont déclenché un relèvement de l'alerte antiterroriste à son niveau maximal, une fermeture jusqu'à nouvel ordre de l'aéroport international de Bruxelles et un renforcement de la sécurité dans des aéroports à Londres, Paris, Francfort, Genève et Copenhague. Le trafic du métro a également été suspendu à Bruxelles.

    Ces attentats surviennent quatre jours après la capture spectaculaire à Molenbeek du Français Salah Abdeslam, seul survivant du commando auteur des attentats revendiqués par l'EI de novembre à Paris.

    "Nous redoutions un attentat et c'est arrivé", a réagi Charles Michel après ces attentats "aveugles, violents et lâches" en évoquant "un moment noir pour ce pays".

    Des tirs ont d'abord été entendus dans le hall des départs de l'aéroport international, avant qu'une personne ne lance des cris en arabe et que deux explosions retentissent.

    Moins d'une heure après, vers 08H00 GMT, une explosion a soufflé une rame arrêtée dans la station de métro de Maelbeek, à 300 mètres de la Commission européenne.

  •  

    Le président américain Barack Obama a exprimé mardi depuis Cuba sa compassion après les attentats qui ont touché Bruxelles. "Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour soutenir la Belgique, notre amie et alliée, dans la lutte contre ceux qui sont responsables", a-t-il déclaré.

  • Réouverture incertaine de Brussels Airport

    "Nous ne pouvons pas encore dire quand les opérations pourront reprendre. Nous déplorons de nombreux dommages et nous n’avons pas accès au bâtiment étant donné que l’enquête est en cours. Une fois que l’information sera disponible, elle sera communiquée sur le site internet de l’aéroport www.brusselsairport.be ou via les réseaux sociaux de Brussels Airport", indique les autorités de l'aéroport.

    → Un numéro de téléphone est disponible pour les questions concernant des passagers : 02/753.73.00.

    La compagnie aérienne Brussels Airlines a d'ores et déjà annoncé l'annulation d'environ 180 vols ce mardi.

  • "On a eu beaucoup de chance"

    "Je viens de rentrer chez moi. J’étais à Zaventem quand cela a explosé, à 20 mètres de nous.
    Avec Maria et mes 2 filles. On a couru pour se réfugier vers une sortie de secours, qui après avoir progressé 30 mètres dans un couloir, était bloquée!
    Puis on a été évacués sur la piste, et là j’ai réussi à quitter l’aéroport avec ma famille. Bagages et voitures toujours là-bas.
    Les gens sont restés très calmes, mais deux grosses erreurs qui auraient pu nous coûter cher:

    1. La sortie de secours fermée!

    2. Ils nous ont tous réunis sur le tarmac, on aurait pu se faire tirer dessus très facilement. C’est pour cela que j’ai décidé de partir tout de suite, coûte que coûte. En sortant à pied de l’aéroport, j’ai rencontré un gars en voiture qui nous a déposé à Leven, d’où nous avons pris un taxi pour Liège…

    On a vraiment eu BEAUCOUP de chance…

    Les filles n’ont pas bien compris ce qui est arrivé et n’ont pas vu de blessés ou pire. Maintenant les filles jouent, Maria fait une sieste et moi j’ai décidé de faire mes mails pour me changer les idées! :-) "

    Joachim Colaris,
    traducteur pour Sabato

  • Une partie des tunnels rouverts à la circulation

    Les tunnels de la Petite Ceinture entre Porte de Hal et Léopold II sont rouverts à la circulation. #TunnelBru— Mobiris FR (@MobirisFr) 22 mars 2016

  • Une ceinture d'explosifs retrouvée intacte à l'aéroport de Bruxelles-National, rapporte VTM

  • Une piste russe ?

    D'après un consultant russe, Yury Barmin, une piste "russe" serait envisagée, les noms des frères Ivan et Alexey Dovbash, ainsi que d'un certain Marat Yunusov étant cités par plusieurs médias russes.

    Les forces de sécurité russe auraient informé la Belgique au sujet de ces trois profils, qui auraient préparé des attaques visant Bruxelles et seraient tout récemment revenus de Syrie.

     

     

  • Des réfugiés syriens condamnent les attentats bruxellois

    Notre journaliste présent en Grèce, Vincent Georis, a filmé la réaction de réfugiés syriens aux attentats perpétrés à Bruxelles. Depuis le camp d'Idomeni, ils condamnent les attentats et appellent à ne pas faire d'amalgame entre Daesh et les réfugiés.

    Des réfugiés syriens condamnent les attentats à Bruxelles

  • Limiter le streaming pour ne pas surcharger le web

    Le Centre de crise demande de limiter le streaming, tandis que les opérateurs appellent la population à éviter le partage de fichiers trop volumineux (photo ou vidéo).

  • L'enquête sur les auteurs des attentats qui ont frappé mardi Bruxelles est "toujours en cours", les autorités craignant qu'il y "ait encore des personnes dans la nature", a indiqué mardi le ministre belge des Affaires étrangères.
    "L'enquête est toujours en cours", a dit Didier Reynders, interrogé par la télévision belge RTBF. "On craint toujours qu'il y ait des personnes dans la nature", a-t-il ajouté.

  • Le bilan s'alourdit

    La VRT fait état d'un bilan revu à la hausse. La chaîne flamande parle de 34 morts dont 20 dans la station de métro et 14 à l'aéroport. Yvan Mayeur, bourgmestre de Bruxelles, parle pour l'attaque du métro de 20 morts et 106 blessés, dont 17 graves, 23 fortements atteints et 66 plus légèrement. La situation est encore "extrêmement chaotique", a-t-il précisé.

    Le porte-parole des pompiers ajoute que l'explosion dans le métro a fait une septantaine de blessés.  "La déflagration a fait des dégâts jusqu'au parking Loi. Le choc a été ressenti en aval et en amont de la station Maelbeek". Une centaine de pompiers a été mobilisée à Maelbeek, selon Pierre Meys.

    Pour l'aéroport de Bruxelles-National, les pompiers parlent de 14 morts et 92 blessés.

  • A la demande du Parquet fédéral, nous ne communiquerons aucune information sur l'enquête en cours afin de ne pas nuire" à celle-ci.

  • La police continue d'inspecter l'aéroport de Zaventem où la menace est toujours présente, selon une source policière. L'évacuation est terminée.

  • Comme l'UCL et d'autres sites, l'ULB a, à la demande des autorités, décidé d'évacuer ses campus. 

  • Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker s'est notamment entretenu mardi, après les attentats à Bruxelles, avec le Premier ministre Charles Michel, la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande, a indiqué son porte-parole mardi midi lors d'un briefing de presse raccourci. Tous les drapeaux des bâtiments de la Commission ont été mis en berne. Sur le contenu des discussions de Jean-Claude Juncker, notamment avec le ministre de l'Intérieur Jan Jambon et les dirigeants des autres institutions européennes, le porte-parole n'a pas voulu en dire plus.
    "La situation autour de nous offre suffisamment de raisons." Jean-Claude Juncker se trouve dans le bâtiment du Berlaymont et coordonne la situation avec la vice-présidente Kristalina Georgieva et les services de sécurité et s'assure de la sécurité du personnel. Le niveau d'alerte a été relevé à "orange", en concertation avec les autorités belges et les autres institutions. Ce n'est pas le niveau le plus élevé, a précisé le porte-parole. "L'Union européenne et les institutions européennes sont et resteront déterminées. Ici, dans la capitale de l'Union européenne, nous sommes unis contre le terrorisme, en totale solidarité avec la population de Bruxelles", a déclaré le porte-parole de Jean-Claude Juncker.  Le porte-parole n'a pas souhaité répondre aux questions sur les éventuelles conséquences de ces attentats sur l'Espace Schengen.

  • Perquisitions en cours en région bruxelloise

     

    Des perquisitions sont encours mardi dans la région de Bruxelles à la suite des attentats qui ont frappé l'aéroport de Zaventem et la station de métro de Maelbeek, faisant au moins 26 morts, rapporte la RTBF.
    "Des personnes suspectées d'être liées aux attentats sont activement recherchées, y compris par des patrouilles de police en rue", ajoute la chaîne publique francophone, citant des sources judiciaires.

  • Charles Michel renonce à son voyage en Chine

    Le Premier ministre Charles Michel a renoncé à un déplacement en Chine, en raison des attentats perpétrés mardi à Bruxelles et à l'aéroport de Zaventem, a communiqué un porte-parole. M. Michel devait se rendre en Chine mercredi pour une mission de trois jours au cours de laquelle il allait promouvoir l'image de la Belgique en quête d'investissements. Concentré sur les négociations budgétaires, M. Michel avait déjà décidé d'écourter cette mission qui était censée débuter lundi. Le Sommet européen de la semaine dernière avait contraint le gouvernement à revoir son agenda par ailleurs accaparé par la gestion de la lutte antiterroriste.

    ©BELGA

  • Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Yvan Mayeur, et le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, chargé de la coordination de la sécurité en Région-capitale, feront ensemble un point de la situation à l'attention de la presse ce mardi à 14 heures à l'Hôtel de Ville de Bruxelles.

  • Colis suspects à la Tour des pensions

    La Tour des pensions, près de la gare du Midi, était évacuée après la découverte de deux colis suspects dans le parking souterrain.

  • Concerts annulés ce soir à l'AB

    Les concerts de Baroness + Vitamin X et de Sirius Plan, prévus ce mardi soir, n'auront pas lieu "par respect pour les victimes et par sécurité pour nos visiteurs", annonce l'AB qui assure "chercher d'autres dates pour ces concerts". "Tous les autres concerts prévus cette semaine auront bien lieu jusqu'à present", précise l'AB.

      Du côté du Sportpaleis Group, qui gère notamment Forest National, on assure "suivre la situation de très près". "Nous consulterons diverses autorités publiques sur les conséquences - des attentats de ce mardi - pour les activités dans nos salles", indique le groupe.  Même discours du côté du Cirque royal où l'on dit attendre d'en savoir davantage avant de prendre une décision quant à une éventuelle annulation des concerts prévus dans les jours à venir. 

  • Des armes retrouvées à l'aéroport

    Des armes -dont une kalachnikov -  ont été retrouvées dans le bâtiment de l'aéroport.

    ©EPA

  • Un groupe Facebook pour organiser du co-voiturage

    Pour rejoindre ce groupe, cliquez ici

  • Des blessés au centre des grands brûlés

    Selon la ministre de la Santé, Maggie De Block, des personnes seraient encore bloquées dans la station de métro Maelbeek.

    De nombreux blessés, qui présentent pour la plupart des brûlures, ont été transportés au centre des grands brûlés de Neder-Over-Heembeek.  Les blessés de l'aéroport de Zaventem ont été transferés vers plusieurs hôpitaux flamands. "L'identification n'est pas prioritaire pour l'instant. Nous devons d'abord prendre soin des blessés", a indiqué Mme De Block.

  • Le Parquet confirme l'acte terroriste

    Le Parquet fédéral a confirmé que les attaques de l'aéroport de Bruxelles-National et du métro Maelbeek sont des actes terroristes.

  • Bilan actuel: 26 morts

    Un bilan toujours provisoire fait état de 11 morts à l'aéroport de Bruxelles et de 15 morts dans le métro Maelbeek, on parle de 55 blessés, dont une dizaine de graves.

  • "Nous redoutions un attentat et c'est arrivé"

    Le Premier ministre, Charles Michel, s'est exprimé au cours d'une courte conférence de presse. "Nous redoutions un attentat et c'est arrivé", a-t-il déclaré d'emblée. Il a dénoncé des "attentats aveugles, violents et lâches". Il n'a pas été en mesure de donner un bilan précis mais a évoqué "de nombreux morts, de nombreuses personnes blessées parfois gravement".

    "Une série de mesures de sécurité additionnelles sont actuellement prises, des mesures particulières de restriction pour les transports communs et aux frontières", a-t-il déclaré.  

    "Plus que jamais, il faut faire preuve de calme et de solidarité", a-t-il ajouté. "Nous allons continuer à suivre la situation minute par minute avec les différents services de sécurité et de secours."

  • 15 morts dans le métro

    La Stib confirme que l'attaque dans le métro a fait 15 morts et 55 blessés dont 10 seraient dans un état grave.

  • La Belgique sous surveillance

    La sécurité a été renforcée autour des deux centrales nucléaires, indique l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN).
    "Les sites nucléaires, qui étaient déjà en vigilance accrue, font l'objet de mesures complémentaires. On renforce la vigilance accrue déjà de mise depuis fin 2015", après les attentats de Paris, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'AFCN, Sébastien Berg.
    Il a refusé d'entrer dans les détails, rappelant que l'armée avait été déployée en fin de semaine dernière sur ces sites dans le cadre d'une mesure déjà prévue pour renforcer la sécurité du pays.
    "Les véhicules sont contrôlés, la police et l'armée sont sur place", a décrit l'agence Belga. La Belgique compte deux centrales nucléaires équipées de sept réacteurs au total, à Doel et Tihange. Deux autres sites, un centre de l'énergie nucléaire situé à Mol et l'Institut des radioéléments de Fleurus, font également l'objet d'une sécurisation renforcée, selon M. Berg.

    A l'OTAN, le niveau d'alerte a été renforcé, a annoncé le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, qui a dénoncé cette "lâche attaque" contre les "valeurs de nos sociétés ouvertes".
    "Je suis profondément attristé par les attaques survenues ici à Bruxelles ce matin. Le lourd bilan humain est tragique", a-t-il déclaré dans un communiqué.  M. Stoltenberg a ajouté que ses pensées allaient à ceux qui ont perdu des proches, à toutes les personnes concernées et au peuple belge. "Nous sommes tous ensemble avec notre allié belge en ce jour sombre", a-t-il souligné.
    Le secrétaire général de l'Otan a qualifié ces attentats d'"attaque lâche" contre nos valeurs et nos sociétés ouvertes". "Le terrorisme ne vaincra pas la démocratie et n'emportera pas nos libertés", a ajouté l'ancien Premier ministre norvégien qui avait été confronté en juillet 2011 aux sanglantes attaques commises par l'extrémiste de droite Anders Behring Breivik (77 personnes). "Nous restons vigilants et de continuer à suivre de très près la situation", a-t-il conclu. 

  • Encore une explosion dans le quartier de la rue de La Loi, constate un journaliste de Belga sur place. Deux bombes auraient explosé. Il semblerait que ce soit le travail des services de déminage.

    Le parc Royal est évacué.

  • Facebook active son Safety Check pour Bruxelles

    Facebook vient d'activer son bouton "safe check" qui permet à ses utilisateurs d'indiquer qu'il est en sécurité à la suite des attentats de Bruxelles. Cet outil, déjà activé lors des attentats de Paris, permet d'informer rapidement sur sa situation, ce qui est bien nécessaire avec la saturation de l'ensemble des réseaux téléphoniques et l'incertitude sur la gravité des incidents. Les internautes avaient appelé en nombre le réseau social Facebook à mettre en place cet outil utile.

  • 10 morts dans le métro, confirment les pompiers

    Des barbares... https://t.co/NFjFKHF1Gm— Brebant Fred (@FredBrebant) March 22, 2016

  • 225 militaires en renfort à Bruxelles

     

    1000 militaires sont désormais déployés à Bruxelles. #Terrorisme #Niveau4 #Brussels— Martin Buxant (@Le_Bux) March 22, 2016

  • ©Conflicts News

  • Des auteurs des attentats de ce matin seraient en fuite

    Waarschijnlijk nog daders van aanslagen op de vlucht, denkt gerecht. Dat vernam ik van welingelichte bronnen.— Lars Bové (@ZaakJustitie) March 22, 2016

  • Evacuations à l'aéroport de Zaventem

  • Attention: la vidéo d'une caméra de surveillance de Zaventem est fausse

    Le site France 24, spécialisée dans la vérification d'images, explique que la vidéo de surveillance qui circule sur les réseaux sociaux ne provient pas de l'aéroport de Zaventem.

    Il s'agit d'images d'un attentat en Russie en 2013:

  • Les autorités invitent la population à rester chez elle

    Pour le moment, nous demandons à la population d'éviter tout déplacement. Call centre de centre de crise : 1771.— Charles Michel (@CharlesMichel) March 22, 2016

  • Le point sur les mesures de confinement

    La Commission européenne, située au rond-point Schuman, a appelé ses employés à rester chez eux ou dans leurs bureaux, à la suite d'explosions survenues à l'aéroport de Zaventem mardi, ainsi que dans des stations de métro bruxelloises.

    La police des routes demande, de son côté, aux conducteurs d'éviter de circuler sur la partie est du ring de Bruxelles à proximité de l'aéroport de Zaventem, a fait savoir mardi le centre flamand du trafic (Vlaams Verkeerscentrum). La route d'accès à l'aéroport a été fermée. Le centre de crise et le gouverneur du Brabant flamand demandent également à toute personne de ne pas se rendre à l'aéroport.

    La SNCB demande à ses voyageurs de ne pas se rendre à Bruxelles. Le trafic ferroviaire est fortement perturbé. Les gares de Bruxelles-Midi, Bruxelles-Nord, Bruxelles-Central, Bruxelles-Schuman, Bruxelles-Luxembourg et de Bruxelles-National Aéroport sont fermées. 

    Le centre de crise devrait édicter des mesures au sujet des écoles bruxelloises.

     

     

     

    Les autorités demandent à toutes les personnes se trouvant à Bruxelles de rester au même endroit.

     

  • Twitter "prie" pour la Belgique

    Sur le réseau social Twitter, des messages de soutien sont exprimés pour les victimes des explosions survenues mardi à Bruxelles. Le hashtag (mot-clé) #PrayForBelgium figure déjà dans les plus utilisés. Il est calqué sur celui qui avait circulé après les attentats de Paris le 13 novembre 2015, #PrayForParis.

  • L'aéroport de Charleroi ferme, celui de Bruxelles fermé jusqu'à demain matin

     

    Onze avions ont été déviés vers Liège Airport mardi matin, a fait savoir mardi Christian Delcourt, responsable de la communication de l'aéroport liégeois. Les mesures de sécurité y ont été renforcées. "Nous sommes évidemment disponibles et solidaires avec l'aéroport de Bruxelles dans ces circonstances exceptionnelles", explique le responsable communication de Liège Airport. "Afin de gérer l'évolution de la situation, un centre de crise interne a été mis en place au sein de notre aéroport et pour l'accueil des vols, nous suivons les consignes de Belgocontrol." On ignore à l'heure actuelle ce qu'il adviendra des passagers, les responsables de l'aéroport de Liège sont entrés en réunion à 10 heures. 

    Filtrage des véhicules par l’armée à l’entrée du site, limitation des portes donnant accès au hall des départs,…l’aéroport de Charleroi fonctionne sur haute sécurité ce matin. " Toutes les mesures sont prises pour assurer la sécurité des passagers ".

    Les responsables doivent également gérer les vols déviés depuis la fermeture de Bruxelles National. Depuis ce matin, environ 6 vols et 1500 passagers ont été déviés sur Charleroi. Pour les responsables de Charleroi Airport, le plus urgent est d’assurer la sécurité des passagers. " En cas normal, quand un avion est dérouté vers Charleroi, nous renvoyons immédiatement les passagers vers l’aéroport de Bruxelles. Nous avions d’ailleurs prévu 10 bus ce matin. Mais avec ce qui se passe maintenant, pas question de les ramener vers Bruxelles ", explique Jean-Jacques Cloquet, le directeur de l’aéroport.

    Une nouvelle réunion de crise est prévue en fin de matinée avec le bourgmestre de Charleroi Paul Magnette et le ministre des Transports Carlo Di Antonio. "Notre priorité est la sécurité. Les 1500 passagers déviés se trouvent dans une zone de repli et nous devons maintenant étudier le moyen de les accueillir sur Charleroi et peut-être les héberger. Les expédier à Bruxelles n’a aucun sens", souligne le ministre des Transports Carlo Di Antonio.

    Le ministre a par ailleurs pris un arrêté ce matin permettant à Charleroi Airport de fonctionner 24h sur 24 afin d’accueillir cette nuit d’autres vols.

  • 10 morts dans le métro, selon VTM

    Selon VTM, l'explosion dans métro aurait fait 10 morts.

    Une journaliste de l'AFP a constaté qu'une quinzaine de personnes blessées recevaient des premiers secours à l'extérieur d'une station de métro, d'où s'échappait un nuage de poussière et une odeur de brûlé, située à 300 mètres de la Commission européenne à Bruxelles.

  • Tout le réseau STIB est à l'arrêt

    Bus, trams, métros ne circulent plus #STIB Bus, tram en metro rijden niet meer #MIVB Bus, tram and metro shut down #Brussels @CrisisCenterBE— STIB-MIVB (@STIBMIVB) 22 mars 2016

  • La STIB confirme l'explosion dans la station de métro Maelbeek 09h11.

  • La Commission européenne appelle ses employés à rester chez eux ou dans leurs bureaux

  • Réseau GSM saturé à Bruxelles

     

    Telenet annonçait l'ouverture pour tous de ses hotspot; et ce durant 24 heures.

  •  

    #Brussels - Ataque bomba na estação de metrô #Maelbeek pic.twitter.com/jNpFm0f0b5— Aeroflap (@Aeroflap) 22 mars 2016

  • VRT parle d'attentat suicide à l'aéroport de Bruxelles-National

  • Evacuation et fermeture de toutes les stations de métro

     

    #BREAKING: Video of people being evecuated at #Brussels metro #Maelbeek pic.twitter.com/byxBda1FTe via @AmichaiStein1— Nasser Atta (@nasseratta5) 22 mars 2016

  • Les pays européens prennent des mesures

    Les attentats ont eu des répercussions partout en Europe. Plusieurs grandes métropoles ont décidé de monter d'un cran la sécurité à l'instar de la préfecture de police de Paris qui a renforcé les mesures dans les aéroports, les gares et les transports en commun. 
    Les gares parisiennes restaient ouvertes mais de nombreux policiers quadrillaient la gare du Nord, d'où partent les trains pour Bruxelles, a constaté un journaliste de l'AFP. Le trafic des Thalys et Eurostar étaient également perturbés.

    Bernard Cazeneuve a annoncé avoir déployé 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires dans les différents points du territoire, dont 400 en Ile-de-France. 

    Les services néerlandais de lutte contre le terrorisme ont aussi fait part d'un durcissement de leur sécurité dans les aéroports néerlandais ainsi que d'un renforcement des contrôles à la frontière avec la Belgique.
    "Nous prenons par précaution des mesures supplémentaires", a indiqué le NCTV sur son site internet : "Cela signifie des patrouilles supplémentaires par la gendarmerie à Schiphol (aéroport, NDLR), Rotterdam et Eindhoven ainsi que des contrôles aux frontières renforcées à la frontière sud".
    Les aéroports de Gatwick près de Londres tout comme celui de Francfort ou Moscou ont aussi rehaussé leur niveau d'alerte.
    Les vols en provenance et à destination de Bruxelles ont été suspendus.
    "Beaucoup d'avions ont été délestés vers l'aéroport de Charleroi", a indiqué une porte-parole d'Aéroports de Paris en soulignant que certain autres étaient attendus dans la journée sur la capitale française.

    A Londres, le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé qu'il allait présider une réunion de crise de son gouvernement après les attentats meurtriers qui se sont produits à Bruxelles mardi matin.

  • Il y aurait 13 morts et 35 blessés graves

    13 doden bevestigd in Zaventem. 35 zwaar gewonden.— Frederik Delaplace (@fdelaplace) March 22, 2016

  • La CGSP avait dénoncé des failles dans la sécurité à Brussels Airport

    La double explosion meurtrière à Brussels Airport ce matin donne un relief à une tribune publiée par la CGSP secteur Amio du SPF Mobilité et Transports. Les syndicalistes de la centrale syndicale socialiste avaient dénoncé de nouvelles failles dans la sécurité à l’aéroport national il y a moins de trois mois.

    "Lors des premiers tests actifs (tests aveugles pour vérifier la qualité des fouilles) réalisés par les inspecteurs, les résultats étaient tellement catastrophiques, que BAC (Brussels Airport company) a demandé aux inspecteurs de simplifier les tests. Ceux-ci ont donc été adaptés afin de favoriser une reconnaissance plus aisée. Mais même dans ces conditions favorables, la proportion d’éléments prohibés détectés reste insuffisante. Ce qui signifie qu’en pratique, dans des conditions réelles, une bombe dans un bagage à main a au moins une chance sur deux de passer inaperçue", dénonçait la CGSP secteur Amio dans sa tribune de janvier 2016.

    Contacté par nos soins ce matin, Pierre Goossens, permanent syndicaliste regrette les explosions de ce matin et rappelle si besoin en est que l’aéroport est un lieu sensible qui nécessite une grande protection. Le député PTB Marco Van Hees avait posé une question parlementaire à la ministre Galant en janvier 2016. 

  • Numéros d'urgence

     

    Questions about family or friends > Call 02/753.73.00— Brussels Airport (@BrusselsAirport) March 22, 2016

  • Le gouvernement fédéral vient de confirmer dans un communiqué la double explosion à l'aéroport de Bruxelles-National. "La piste de l'attentat est investigué", ajoute-t-il.

  • On parle de trois bombes

    Trois bombes auraient été utilisées mardi matin lors de la double explosion à l'aéroport de Zaventem, a indiqué la chaîne publique flamande VRT.
    Deux bombes se sont déclenchées dans le hall d'entrée: une près de l'accueil de la compagnie Brussels Airlines et une autre sur le côté droit, près de la réception de la compagnie American Airlines. Selon la VRT, une troisième bombe aurait également été découverte.

  • Explosion entre Schuman et Maelbeek (source judiciaire)

    ©Mediafin

  • Les hôpitaux bruxellois monopolisés

    Le plan MASH (plan de mise en alerte des services hospitaliers) a été déclenché mardi vers 08H00 dans la région bruxelloise, ont indiqué plusieurs hôpitaux régionaux.
    Le plan MASH consiste à évaluer la capacité d'accueil et de traitement. "Il s'agit d'optimiser la répartition des blessés en fonction de l'épicentre de l'événement", a expliqué Sophie Coppens, directrice de la communication à l'hôpital Erasme. "En l'occurrence, c'est Saint-Luc et la KUL qui sont les plus proches et les plus concernés. Ils devraient accueillir les patients les plus sérieusement touchés. L'hôpital Erasme serait en deuxième ligne pour accueillir les patients qui seraient choqués".
    Le service de communication de l'hôpital Saint-Pierre précise que des réunions sont en cours pour s'organiser en interne.
    Le bilan de la situation n'a pas encore été communiqué à l'hôpital Saint-Luc.

  • La station de métro Maelbeek visée

    Explosion à Bruxelles: il s'agirait en fait de la station Maelbeek, quartier européen de #Bruxelles https://t.co/VIbQERq0J5

  •  

    la décision est officielle: le métro de Bruxelles est en cours de fermeture— véronique lamquin (@vlamquin) 22 mars 2016

  • Métro fermé à Bruxelles, explosion entendue à Schuman

  • Le centre de crise de la police met à disposition un numéro de téléphone: 02/506.47.11

  • Une 3e bombe aurait été trouvée à l'aéroport

    THIRD BOMB WAS FOUND AT BRUSSELS AIRPORT, BELGA CITES VRT NEWS— MineForNothing (@minefornothing) March 22, 2016

  • Alors que le Parquet fédéral a pris en charge l'enquête, ce qui laisse présager d'une attaque terroriste, annonce BelRTL, un conseil de sécurité devrait commencer dans les prochaines minutes.

  • Le niveau de la menace passe à 4 sur tout le pays

  • Selon BFM, les autorités avaient eu l'information d'une attaque imminente.

     

    EN DIRECT - Explosions à l'aéroport de Bruxelles : les autorités avaient eu l'info d'une attaque imminente https://t.co/qdzCWoUl1F— BFMTV (@BFMTV) 22 mars 2016

  • Des images de l'horreur à #Zaventem https://t.co/RpEEy9bFkF— frédéric Rohart (@F_Rohart) March 22, 2016

  • Des passagers ont été évacués sur le tarmac de l'aréoport

     

    Les terrorisme est une menace ont le sait depuis quelques mois deja, et pourtant un attentat reste possible.. #zaventem— Geoffrey NrG (@JeffreyNrG) 22 mars 2016

  • Un point presse aura lieu à 10h à l'aéroport de Charleroi

  • L'aéroport fermé jusqu'à nouvel ordre

  • La panique juste après les explosions

    Les personnes et voyageurs présents sur place fuient le lieu des explosions.

  • Des bombes seraient encore sur place

    Toujours selon les pompiers, des bombes seraient encore sur place. Evacuation complete en cours. #Zaventem @VTMNIEUWS— Antoine Libotte (@a_libotte) March 22, 2016

  • "Un homme a crié en arabe"

    Des témoins déclarent avoir entendu des tirs, puis un homme a crié en Arabe, ensuite deux explosions, rapporte lalibre.be

  • Le niveau d'alerte terroriste passe à 4 dans les aéroports flamands

  • Appel à ne pas se rendre à l'aéroport

    A l'annonce des deux explosions à l'aéroport de Buxelles National, Jan Jambon, ministre de l'Intérieur, a déclaré que ses premières pensées vont aux victimes. Il ne confirme pas le geste terroriste.
    Les autorités demandent à la population de ne pas se rendre à l'aéroport.

  • Premier bilan officiel: un mort et plusieurs blessés

  • #Zaventem : trafic aérien totalement interrompu à l'aéroport de Bruxelles, avions cloués au sol et déroutés pic.twitter.com/tLNj6vP1Tm— VoyagerEnAvion.fr (@voyagerenavion) 22 mars 2016

  • Voies d'accès fermées, vols déviés vers Liège

    Les vols devant atterrir à #Zaventem sont déviés sur l'aéroport de Liege. @BelRTL— Martin Buxant (@Le_Bux) March 22, 2016

  • Il y aurait 11 morts et 25 blessés, la police a confirmé un mort

    Selon les pompiers, 11 morts et 25 blessés. #Zaventem @VTMNIEUWS— Antoine Libotte (@a_libotte) March 22, 2016

  • Tous les vols sont annulés

  • Une vue de l'intérieur....

    PHOTO: Damage inside #Brussels airport main terminal after two large explosions - @wardmarkey pic.twitter.com/n0Zjo33A6m— Conflict News (@Conflicts) March 22, 2016

  •  

    Ça craint ... #Brussels https://t.co/mI7QBRApAu— #Houkak (@bygmillion) 22 mars 2016

  • Brussels Airport confirme deux explosions, les services de secours sur place

    Deux explosions ont eu lieu mardi vers 08h00 dans le hall des départs de l'aéroport de Zaventem, confirme Brussels Airport. Les voyageurs sont en train d'être évacués. Les services de secours sont sur place. La circulation des transports publics a été interrompue à Brussels Airport sur ordre de police, indiquent la SNCB et la Stib sur Twitter. Selon des témoins sur place, il y aurait plusieurs blessés. 

  • Le plan catastrophe est activé

  • Le trafic ferroviaire vers l'aéroport est suspendu

  • De la fumée visible à l'extérieur du bâtiment

    ©BELGA

     

    Selon la RTBF, un témoin aurait vu des blessés évacués

  • On parle de plusieurs blessés

    Verschikkelijk! #zaventem https://t.co/rOOKsZ4699— Fanuel Dewever (@fdewever) March 22, 2016

  • Première photo de la double explosion à Zaventem ! Image impressionnante ! @ContactNews pic.twitter.com/NJozCZ15CV— Corentin Simon (@Corentinsim) March 22, 2016

  • Un pilote à BelRTL: "Il y a une première explosion du côté des charters et une très puissante aux guichets 4-5" #Zaventem— michel henrion (@michelhenrion) March 22, 2016

Plus sur Les Marchés

Echo Connect