Belfius va vendre des appartements à ses clients

©BELGA

Belfius se lance à la conquête d'un nouveau marché, la vente d'appartements. La banque vise la mise sur le marché de 300 biens par an à partir de l’an prochain. Un projet destiné aux clients particuliers disposant de 250.000 euros et plus.

Désormais, Belfius vend à ses clients des… appartements. Oui, oui: à côté des produits financiers classiques, bancaires ou d’assurances, l’enseigne s’est lancée dans la commercialisation d’immeubles neufs à appartements.

C’est nouveau et c’est destiné aux clients particuliers disposant de 250.000 euros et plus. "Nous sommes la seule institution financière à proposer cela sur le marché belge", indique Vincent Sneyers, administrateur-délégué de la filiale dédiée, Belfius Immo.

Le premier projet est en construction à Auderghem (Bruxelles): un ensemble de 54 appartements, non loin de Val Duchesse, dont la moitié a trouvé acquéreur. Un deuxième ensemble de 27 appartements, cette fois à Namur, est commercialisé depuis quelques jours. Et bientôt, c’est un immeuble à Waregem qui sera commercialisé, après quoi suivront des projets à Bruges et Braine-l’Alleud.

300
La banque vise une mise sur le marché de quelque 300 appartements par an à partir de l’an prochain.

La banque, qui à chaque fois travaille en co-développement avec un promoteur (Cordeel pour Auderghem, Lixon pour Namur, B&R Development pour Waregem), vise une mise sur le marché de quelque 300 appartements par an à partir de l’an prochain. "Nous chercherons à avoir une couverture nationale", situe Vincent Sneyers. "Nous visons les centres-villes présentant un potentiel locatif."

Diversification

Pourquoi la banque Belfius s’est-elle lancée dans l’immobilier résidentiel? "Pour répondre à une demande de la clientèle", répond Vincent Sneyers. "Une clientèle qui veut diversifier ses investissements en période de taux d’intérêt bas et de volatilité."

"C’est une réponse à une demande de la clientèle."
Vincent Sneyers
Administrateur délégué de Belfius Immo

Pour environ 70%, les appartements vendus jusqu’ici l’ont été à des investisseurs qui les mettront en location, par eux-mêmes ou en faisant appel à une agence immobilière locale sélectionnée par la banque. Dans 30% des cas, l’appartement sera habité par l’acquéreur.

Selon la localisation du bien, le rendement locatif brut estimé par la banque est de l’ordre de 3 à 3,5%. "Annoncer 5 ou 6% n’est pas réaliste aujourd’hui", estime le patron de Belfius Immo, dont l’équipe compte une douzaine de personnes.

Nouvelles sources

Ce développement dans l’immobilier est, comme la création de fonds de placement maison, une des initiatives récentes prises par la banque pour aller chercher de nouvelles sources de revenus, à côté de ceux tirés de l’activité d’intermédiation traditionnelle d’une banque, à savoir la collecte de dépôts et l’octroi de crédits.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés