Comment BNP Paribas se restructure en France

©REUTERS

BNP Paribas a dévoilé son plan stratégique pour l'horizon 2020. L'établissement, confronté à l'arrivée en France de concurrents agressifs dans le secteur de la banque mobile, va réduire son réseau d'agences. Et contrairement à la stratégie adoptée en Belgique, BNP Paribas taillera dans ses effectifs uniquement par des départs naturels.

A l'horizon 2020, BNP Paribas vise l'acquisition de 600.000 nouveaux clients par an en 2020 et une hausse de sa part de marché tout en poursuivant les économies.

Des objectifs ambitieux malgrè les vents contraires qui agitent le secteur. La banque de détail en France doit par exemple faire face à l'irruption prochaine d'Orange Bank sur le marché, ce qui fait craindre à certains observateurs une guerre de prix et un effondrement des marges similaire à celui qui a suivi l'entrée de l'opérateur Free sur le marché de la téléphonie mobile.

Autre source d'"ennuis", la loi Macron. Celle-ci facilite désormais les démarches des particuliers pour changer de banque, pourrait aussi favoriser les banques en ligne, aux tarifs moins élevés, au détriment des établissements traditionnels.

200 fermetures d'agences et des "départs naturels"

Du coup, pour atteindre les objectifs de son plan stratégique présenté ce lundi BNP Paribas prévoit notamment d'adapter son réseau d'agences bancaires, de plus en plus délaissées par les clients. Selon les informations du journal Le Monde, BNP prévoit de fermer 200 des 1.964 agences de France d'ici 2020 et de baisser de 2 à 4% les effectifs de son réseau.

BNP n'a pas souhaité commenter ces chiffres mais a rappelé que le nombre d'agences avait baissé depuis 2012 de 12% à travers ses marchés dits domestiques (France, Belgique, Italie et Luxembourg) et que la direction avait déjà fait savoir que ce rythme devrait se poursuivre.

La réductions des effectifs dans le réseau français se fera par départs naturels. En Belgique, comme nous l'expliquait la semaine dernière Max Jadot, CEO de BNPP Fortis, en plus des départs naturels, la banque a présenté un plan de départs anticipés pour 260 équivalents temps plein.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés