Publicité
Publicité

La numérisation des banques et son impact sur l'organisation passée au crible

©Frank Toussaint

Syndicats et banques sont parvenus à s'accorder sur une nouvelle convention collective de travail pour les années 2017-2018. Au programme: réorganisation du travail découlant de la numérisation accrue des services, reclassement et système de classification des fonctions "cadres".

Le secteur bancaire est désormais doté d'une convention collective de travail (CCT) pour les années 2017-2018. Le texte a été signé entre les banques et les représentants du personnel, annoncent-ils. "Nous n'avons pas accepté cet accord avec un grand enthousiasme. Mais dans le climat houleux actuel, nous avons tout de même réussi à dégager quelque chose", lancent les syndicats.

L'accord concerne de nombreux domaines, insiste Febelfin. Il englobe la convention collective de travail avec l'accord-cadre et trois autres CCT spécifiques sur la formation professionnelle, les groupes à risque dans les banques et le crédit-temps.

Publicité

Que prévoit le texte?

-> une amélioration du pouvoir d'achat. Notons toutefois que dans le secteur, le pouvoir d'achat se négocie au sein des entreprises. Cette convention "supplétive" ne sera donc mise en oeuvre que si aucun accord n'est dégagé au sein de l'enseigne bancaire même. Elle prévoit deux primes de 150 euros nets (225 euros bruts) versées une première cette année en décembre et la seconde en juillet 2018.  "Avec cet accord, nous n'atteignons pas l'augmentation salariale de 1,1% prévue dans l'accord interprofessionnel, mais nous avons obtenu le maximum pour les employés", indique Maarten Dedeyne du syndicat libéral CGSLB.

-> Des solutions face à l'érosion de l'emploi. "Cet accord revient surtout sur les problèmes d'emploi avec la suppression ces dernières années de milliers d'emplois", explique Jean-Michel Cappoen, SETCa.

• Il est donc question de formules de reclassement et de formation.

• L'organisation du travail est également sur la table à l'heure d'une numérisation accrue de l'activité. Un groupe de travail va ainsi être rapidement constitué afin d'examiner de nouvelles méthodes de travail et l'impact sur les horaires et l'organisation. "On parle beaucoup de répondre aux besoins du client, mais cela a aussi des répercussions sur le travail en agence: les heures d'ouverture, par exemple. Nous voulons sur ce point éviter d'arriver à des mesures au cas par cas et obtenir une mesure sectorielle."

• Les partenaires sociaux se sont mis d'accord sur un système de classification des fonctions "cadres", jusqu'ici inexistant. "Nous avons aussi souhaité que cette classification s'effectue au niveau sectoriel pour arriver à une certaine uniformité."

Le texte désormais signé, banques et syndicats vont se remettre à la table en groupe de travail et réflexion pour mettre ces mesures en place.   

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.