Un emploi sur quatre à la trappe chez ABN Amro Belgique

©ANP

Le groupe bancaire néerlandais veut supprimer 60 postes dans ses filiales belges. C'est principalement la division 'Private banking' qui est touchée par cette restructuration.

Après les restructurations d'ING, de Crelan, d'AXA ou encore d'Ergo, c'est au tour d'ABN Amro de réduire ses effectifs en Belgique. La banque néerlandaise a l'intention de supprimer 60 emplois sur les 250 postes que compte l'établissement en Belgique.

La restructuration toucherait principalement la division banque privée, qui offre des services aux clients fortunés. Selon la porte-parole du groupe, Brigitte Seegers, cette décision a déjà été annoncée en interne en mars. "Les emplois seront supprimés sur une période de deux ans. Cela se fera par des départs naturels mais des licenciements ne sont pas exclus", précise-t-elle.

La banque espère ainsi réaliser des économies estimées à 6 millions d'euros.

ABN Amro souligne que cette procédure entre dans le cadre d'un plan d'économie annoncé l'an dernier, lié à la transition numérique du secteur. 

A l'heure actuelle, syndicats et direction se trouvent dans la phase I d'information et de consultation prévue par la loi Renault. Pour ne pas mettre en péril les tractations avec la direction, les syndicats ont décidé de ne pas réagir pour le moment dans les médias. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés