Argenx signe un accord majeur avec Janssen Pharmaceutical

©Thomas De Boever

Paiement de 300 millions de dollars, prise de participation de près de 5% dans le capital et paiements d'étape jusqu'à 1,3 milliard de dollars. Voilà quelques termes de l'accord conclu entre Argenx et Janssen Pharmaceutical pour le développement du cusatuzumab. Le titre a bondit de 12,69% à la Bourse de Bruxelles.

Argenx a conclu une collaboration exclusive et un accord de licence pour un de ses anticorps, le cusatuzumab (ARGX-110) avec Cilag, une filiale de Janssen Pharmaceutical appartenant au groupe Johnson & Johnson.

Le cusatuzumab est actuellement en phase I/II dans un essai clinique en combinaison avec le Vidaza chez des patients atteints de la leucémie myéloïde aiguë et du syndrome myélodysplasique à haut risque.

Argenx et Janssen vont collaborer au développement clinique global du cusatuzumab pour l’évaluer dans ces deux maladies et dans des indications futures potentielles.

Selon les termes de cet accord, Janssen va payer 300 millions de dollars à Argenx tandis que Johnson & Johnson Innovation-JJDC va acquérir pour 200 millions de dollars d’actions nouvelles représentant 4,68% du capital de la biotech belge au prix de 100,02 euros par action.

Argenx pourra recevoir jusqu’à 1,3 milliard de dollars sous la forme de paiements d’étape en plus de royalties à deux chiffres. Janssen sera, pour sa part, responsable de la commercialisation dans le monde entier.

Argenx se réserve toutefois le droit de participer aux efforts de commercialisation aux États-Unis où les deux sociétés ont conclu un accord économique 50/50 sur la base des royalties. En dehors des USA, Janssen paiera des royalties à deux chiffres sur les ventes futures.

"Janssen est le partenaire stratégique idéal pour développer cette thérapie différenciée étant donné sa large expertise tant clinique, régulatoire que commerciale en oncologie", a indiqué Tim Van Hauwermeiren, le CEO d’Argenx dans un communiqué. "Nous pensons que grâce à cette collaboration nous sommes mieux positionnés pour atteindre le plus grand nombre de patients aussi vite que possible. Cette collaboration renforce également notre position financière."

Congrès

Argenx fera, par ailleurs, le point ce lundi lors du congrès de la société américaine d’hématologie sur deux essais cliniques en cours. Le premier porte sur la phase II de l'efgartigimod (ARGX-113) dans le traitement de thrombocytopénie immunitaire. Argenx signale avoir établi une forte preuve du concept avec l’efgartigimod dans une seconde indication auto-immune. La biotech espère débuter une étude pivot l’an prochain.

Le second essai clinique porte sur l’anti-corps qui fait l’objet de l’accord évoqué plus haut avec Janssen Pharmaceutical. La biotech évoque des données encourageantes dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë. Dix patients sur douze ont atteint une réponse complète et 8 sur 10 avec une récupération hématologique. Six patients restent encore dans l’essai.

Lire également

Publicité
Publicité